Sommaire
Article publié le 18/10/2018 à 09:34 | Lu 2802 fois

Fin de vie : une nouvelle campagne d'info pour aller plus loin...

Si la première campagne d’information menée en 2017 a fait progresser la connaissance par les Français de leurs droits en matière de fin de vie, ils sont encore 40% à ne pas connaître l’existence d’une loi sur la fin de vie. A la demande du ministère de la Santé, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie lance donc une nouvelle campagne nationale d’information.


L’objectif de cette nouvelle campagne de communication sur la fin de vie est de toucher davantage de personnes et, in fine, d’inviter les Français à réfléchir à leur propre fin de vie (pas toujours simple), à en parler avec leurs proches et/ou avec les professionnels, et s’ils le souhaitent, à rédiger des directives anticipées. Bref, s’y préparer d’une manière ou d’une autre.
 
Les messages utilisés en 2017, notamment à travers le spot TV « La fin de vie, et si on en parlait ? » sont réutilisés lors de cette nouvelle vague d’information avec un double objectif d’interpellation et de mémorisation.
 
Fort du succès de la campagne de publicité télévisée de 2017 (87% des plus de 50 ans interrogés dans le cadre du post-test de la campagne ont déclaré que le message du spot était clair et 78%, que celui-ci leur plaisait), le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie la rediffuse jusqu’au 15 novembre sur les chaînes du groupe France Télévision et sur BFM TV.
 
Le spot met en scène l’une des attitudes les plus fréquentes face à la fin de vie à travers des situations théâtralisées : plusieurs personnes trouvent, symboliquement, une manière d’éviter le sujet. Cela permet de dédramatiser le sujet et d’interpeller grâce à une mise en scène qui assume un léger décalage. Le tout souligné par une signature de campagne qui ouvre la porte à la réflexion ou au dialogue : « La fin de vie, et si on en parlait ? ».
 
Par ailleurs, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie lance un tout nouveau site internet adapté à tous les publics, quel que soit leur âge. Son objectif : informer les Français à travers une plateforme unique et rendre l’information fiable accessible à tous. Ce site souhaite devenir « l’outil de référence d’information sur les soins palliatifs et la fin de vie ».
 
La campagne digitale complètera la campagne TV en répétant les messages sur des supports complémentaires et en captant les internautes qui, à la suite du spot TV, feront une recherche sur Internet. Elle comprendra la diffusion du spot TV et des vidéos d’experts en pré-roll sur Youtube et sur des sites d’actualité, ainsi que sur Facebook et Twitter.
 
Par ailleurs, alors que 43% des personnes âgées de plus de 65 ans sont connectées sur les réseaux sociaux et notamment Facebook, durant toute la campagne 2018, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie animera sa page Facebook pour mieux informer les Français sur les droits et les dispositifs relatifs à la fin de vie, et favoriser le dialogue sur un espace ouvert et modéré.






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Décembre 2018 - 01:00 Mieux comprendre le suicide des personnes âgées