Sommaire
Article publié le 10/02/2015 à 03:00 | Lu 959 fois

La nouvelle Smart dans les rues de Paris...

Dès ses débuts en 1998, la Smart a marqué les esprits et participé à l’avènement d’un nouvel esprit automobile : celui des petites voitures urbaines. Après un restylage en 2002 et une nouvelle mouture en 2007, voici la troisième génération de Smart qui s’accompagne du retour d’un modèle à quatre portes.


Smart nouvelle génération 2015
Fortwo et Forfour, voilà donc les deux modèles de la gamme Smart qui vont replacer la marque dans le peloton de tête des citadines. Avec pour concurrence la Twingo et la Toyota iQ, les Smart se devaient de réaliser un sans-faute. C’est ce qui semble avoir été réussi pour cette troisième génération.
 
Dans son allure, la Smart gagne en équilibre des proportions grâce à des voies plus larges (on est passé de 1,56 à 1,66 m) qui rééquilibrent l’ensemble et apportent une habitabilité accrue. Cela, sans que la longueur initiale de la Smart ait été rallongée. Avec ses 2,69 m, elle reste l’une des voitures la plus courte au monde. La Toyota iQ avec ses 2,98 m et surtout deux petites places à l’arrière ne l’ayant jamais vraiment inquiétée. Voiture de bobo citadin, la Smart reste donc une stricte deux places. L’empattement de 1,87 m et les voies de 1,66 m en font presque un cube.

Smart ForTwo et Smart ForFour nouvelle génération
La sensation d’espace, un peu nouvelle, est apportée par un pare-brise plus éloigné et une planche de bord plus large. Quant au coffre annoncé avec un gain de 0,40l, il reste toujours aussi peu logeable. Dans l’habitacle, on retrouve le côté ludique qui fait partie du charme de cette micro-voiture. De la couleur, des matériaux modernes, des choix de coloris contrastés, on revient dans l’esprit stylistique des années 70. Sur routes, ou plutôt sur « rues », car nous n’avons fait l’essai de ce modèle qu’en ville, la Smart se montre agile et possède toutes les aptitudes auxquelles elle est destinée. Les accélérations sont franches, cela facilite les dépassements. On apprécie également le rayon de braquage particulièrement court qui est un atout majeur pour la vie urbaine.

En revanche, la consommation obtenue en conduite en ville frôle les 10 litres aux 100 en dépit du stop and start. Pas terrible pour une voiture moderne équipée d’un nouveau moteur trois cylindres. La boîte mécanique à cinq rapports disponible pour l’instant n’est pas étrangère à cette consommation. Avec des rapports de 4ème et 5ème très longs, on est obligé de rester en troisième en ville, ceci explique cela. Il convient donc d’attendre l’arrivée d’une boîte automatique six rapports prévue pour le printemps prochain. En espérant qu’elle sera plus agréable à l’usage que la boîte robotisée des précédentes générations.
 
Outre cette nouvelle version de la Fortwo, Smart renouvelle une tentative de véhicule plus classique en proposant une Forfour. Si l’ancienne version était une traction avant calquée sur la Mitsubishi Colt, cette nouvelle Forfour à propulsion reprend les bases de la dernière Twingo. Elle est d’ailleurs produite dans la même usine slovène de Nova Mesto. La différence de prix entre une Fortwo et une Forfour est de 900 euros. Mais une Smart reste avant tout ce petit objet roulant qui offre l’avantage de se glisser dans un trou de souris…

La Smart Fortwo en chiffres

La nouvelle Smart dans les rues de Paris...
Moteur essence 3 cylindres en ligne – 999 cm3 – 71 ch à NC tr/min – 191  Nm à 2850 tr/min 
Boîte mécanique à 5 rapports
Dimensions : 269 x 166,3 x 155 cm, empattement : 187,3 cm
Poids : 980 kg
Pneumatiques AV : 165/15 R15 AR / 185/60 R 15
Vitesse : 151 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 13,1 s
Émissions de CO2 : 93 gr/km

Prix : de 10 700 à 15 300 euros

La nouvelle Smart dans les rues de Paris...