Sommaire
Senior Actu

Partage-senior.net un nouvel intervenant dans la colocation senior

Manque d’argent, peur de la solitude, partage des tâches, etc. Les raisons qui poussent certains seniors à vivre en colocation sont nombreuses. Même si le concept reste encore confidentiel, certaines structures se montent çà et là… Preuve que même minime, la demande se fait sentir, qu’elle existe. D’où la création du site Internet Partage-senior.net, qui vise à mettre en contact les 60 ans et plus qui souhaitent tenter l’expérience de la colocation.


On connaissait déjà le partage d’appartement entre une personne âgée et un étudiant. Puis en 2007 est apparu le concept CoconSolidaireSeniorSolos ou Cocon3S de l’association La Trame qui lançait en France le partage d’appartements entre seniors (pratique qui existait déjà depuis quelques temps dans les pays du nord de l’Europe).

Un nouveau site Internet s’est lancé depuis peu dans ce domaine. Il s’agit de Partage-senior.net, qui vise à mettre en contact les seniors qui souhaitent « acheter ou louer un bien immobilier à plusieurs ».

Même si le concept a du mal à se mettre en place, l’idée reste bonne. En effet, comme le rappellent les créateurs de ce site web, « la France compte à ce jour plus de 13 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, dont un quart vit seul suite à un divorce, au décès du conjoint(e) ou à l’éloignement de la cellule familiale ». Et avec la montée en puissance du papy-boom dans les années à venir, ce « chiffre ne cessera de croître » pour atteindre 18 millions de seniors à partir de 2015.

Ces « jeunes vieux », sont en général en bonne santé. Souvent dotés de diplômes, parfois familiers des nouvelles technologies, ils entendent bien profiter de leur espérance de vie, estimée à 90 ans en 2050. Pourtant, la situation économique des seniors en solo n’est pas toujours facile malgré des revenus corrects pour certains.

Cet allongement de leur espérance de vie pose plusieurs problèmes : celui de l’angoisse de vivre seul d’une part, et les frais de logement parfois élevés pour de petites retraites d’autre part. Et pour beaucoup, naturellement, intégrer une maison de retraite ne fait pas partie de leur philosophie de vie ou alors, ils n’ont pas le budget nécessaire pour financer ce type d’hébergement.

En dehors de ces problèmes, certains seniors, souvent des femmes, souhaitent tout simplement changer de mode de vie et tenter l’aventure à plusieurs dans un autre endroit, au bord de la mer, à la montagne ou à la campagne ; d’autres ont comme projet de se rapprocher de leurs enfants et de leurs petits-enfants. Enfin, pour certains, l’idée est de se rapprocher de toutes commodités et habiter, si possible, en centre ville.

D’où l’idée du partage d’un toit entre seniors… Comme souvent, la France est en retard dans ce domaine. A l’origine, le concept de partage d’appartements ou de maisons, entre aînés vient du nord de l’Europe : Allemagne, Benelux, Suisse ou encore la Suède. Au Pays-Bas par exemple, les colocations de seniors sont cinq fois plus courantes qu’en Allemagne.
Partage-senior.net un nouvel intervenant dans la colocation senior

Comment ça marche ?

Le service sur Partage-senior.net est-il gratuit ?
Le dépôt de votre annonce et la mise en relation avec d'autres séniors sont des services gratuits proposés par Partage-senior.net

Comment entrer en contact avec les autres membres ayant un projet identique ?
Dès l'instant où un projet similaire au vôtre est déposé sur le site partage-senior.net, vous en serez informé(e) immédiatement par e-mail, vous aurez ainsi accès aux informations suivantes : prénom, n° de téléphone, adresse mail et contenu détaillé du projet, seul le nom de la personne n'apparaîtra pas. Nous vous ferons parvenir quotidiennement par e-mail toutes les annonces de recherche de colocation ou de coacquisition correspondant à votre projet.

Actuellement, le site Partage-senior.net revendique dix projets pour la France, vingt projets pour l’étranger et quinze projets pour les îles. Affaire à suivre…


Publié le Lundi 23 Février 2009 dans la rubrique Habitat | Lu 14007 fois