Sommaire
Senior Actu

Golden hook : quand les grands-mères tricotent « solidaire » pour les jeunes générations

Golden hook, une marque française avec un nom anglais qui s’est donnée pour but de faire (re)travailler des grands-mères pour favoriser les relations intergénérationnelles et surtout, pour leur offrir un petit complément de revenus. Choisissez votre bonnet que mamie vous tricotera à la main.


Comment allier le savoir traditionnel et ancestral de nos grands-mères au monde moderne, et toucher par la même occasion, les générations branchées du tout numérique ?

Tout simplement en réunissant un collectif de mamies qui tricotent à l’ancienne et à leur rythme des bonnets de laine à la demande… vendus en ligne.

Ce concept n’est pas nouveau. Depuis deux ans déjà, des grands-mères danoises réalisent des pulls en laine pour les enfants et des mamies suisses tricotent des chaussettes sur-mesure. Mais peu importe, ce qu’il faut, c’est que ces expériences de « commerce éthique et intergénérationnel » fonctionnent.

En effet, au-delà de l’aspect « sympathique » de ce concept (des mamies tricotent des bonnets cools pour les jeunes), cette idée vise à rapprocher les générations, mais essaie surtout d’offrir un complément de revenus à ces vieilles dames qui ont parfois du mal à finir les fins de mois.

Comme le souligne d’ailleurs les responsables de Golden hook, : « Quoi de plus normal que d’aider à notre tour nos chères et tendres grand-mères. (…) Notre volonté est de permettre à des grand-mères dans la précarité de s’assurer un revenu complémentaire et ainsi rendre leur quotidien plus agréable ». Plus concrètement, « ce concept devrait leur permettre « d’allier l’utile à l’agréable, en proposant de pratiquer leur passion du crochet à domicile, tout en leur assurant un revenu souvent supplémentaire souvent nécessaire à leur confort ».
Golden hook : quand les grands-mères tricotent « solidaire » pour les jeunes générations

Golden hook : quand les grands-mères tricotent « solidaire » pour les jeunes générations
Et d’ajouter : « Nous avons choisi ce modèle d’entreprise dans le but de créer du lien social entre différents acteurs qui s’oublient trop souvent. Réussir à unir la jeunesse à l’expérience reste une force et un engagement Golden hook, et non pas une faiblesse comme bien trop souvent les entreprises d’aujourd’hui tentent à nous faire croire. Nos grands-mères sont fortes d’une expérience dans le crochet de plus de 50 ans pour certaines d’entre-elles, elles assurent ainsi un parfait savoir-faire et une qualité de confection inégalable. »

D’un point de vue pratique Golden hook vous donne la possibilité de créer votre propre bonnet : matières, couleurs, formes, etc. C’est à vous de choisir. Alors laisser s’exprimer le créateur qui est en vous, soyez imaginatif. Ensuite, choisissez la grand-mère « qui fera votre bonnet* et laissez lui votre impression sur le site internet.

Une bonne idée en cette période de crise. En effet, ce concept valorise le savoir-faire et l’expérience des anciens. Ce qui reste encore trop rare... Espérons que l’expérience fonctionnera !

*Avec votre prénom sur l’étiquette : par exemple, « fait par Simone pour Clémence n°23; tous les bonnets sont donc numérotés ». A partir d’une quarantaine d’euros.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Des mamies proposent leurs trucs et astuces sur YouTube pour économiser de l’argent


Publié le Jeudi 26 Février 2009 dans la rubrique Emploi | Lu 12066 fois