Sommaire
Senior Actu

Seat Ibiza 1.0 TSI 115 ch : une citadine dynamique et élégante

Pour lancer cette cinquième génération de son Ibiza, Seat a le privilège de disposer de la nouvelle plateforme MQB AO commune du groupe Volkswagen qui équipera également la Polo, l’Audi A1, la Skoda Fabia, la Seat Arona et le VW T-Roc. Une manière de montrer que la marque espagnole fait aussi bien que ses cousines et qu’elle n’est pas la dernière roue du carrosse.


Présentée pour la première fois en 1984, l’Ibiza est le grand succès de Seat. Au fil des années, la carrosserie a considérablement évolué pour aboutir aujourd’hui à cette cinquième génération au caractère particulièrement incisif et tonique.
 
Avec un dessin remarquablement équilibré entre les portes à faux réduits, un empattement augmenté (+ 95 mm), tout comme la largeur des voies (+87mm) et une hauteur en diminution, l’Ibiza gagne en volume intérieur et offre aux passagers arrière et avant un meilleur confort. L’habitabilité de cette citadine en fait l’une des meilleures de sa catégorie.
 
Des dimensions qui profitent également au volume du coffre qui, avec 355 litres, n’a plus rien à envier à la Skoda Fabia et à la Suzuki Baleno qui sont une référence en la matière. Si sous certains angles, la parenté avec la Léon est flagrante, sa compacité et ses flancs sculptés lui offrent un dynamisme évident. 

Dans l’habitacle, le tableau de bord est bien dessiné et dispose d’une ergonomie bien calculée. Il pêche néanmoins par la qualité de ses matériaux dont les plastiques durs détonent. Sans doute ne voulait-on pas que cette Ibiza écrase d’emblée la nouvelle Polo… Il conviendra de choisir un intérieur bicolore plus joyeux ainsi qu’une finition haut de gamme qui dispose d’un équipement particulièrement riche. On apprécie à cet égard la présence d’un écran tactile multimédia de 8 pouces et d’un original chargeur de téléphone par induction. On voit que la montée en gamme est bien réelle.
 
C’est un véritable surclassement dont bénéficie cette Seat Ibiza. Une sensation bien réelle que l’on ressent au volant. Les sièges offrent un maintien latéral parfait, l’assise plus longue de 4 cm soutient la cuisse comme peu de marque le propose et le volant est réglable en hauteur et en profondeur. Des choix qui permettent d’apprécier pleinement le comportement routier de cette Ibiza.
 
Dans un premier temps, l’Ibiza est disponible avec différentes motorisations essence trois cylindres qui développent respectivement 65, 75, 95 et 115 ch. C’est cette dernière que nous avons choisi d’essayer, équipée d’une transmission DSG et d’une transmission manuelle à six rapports. Dans l’un et l’autre cas, ce petit moteur fait preuve d’une vitalité étonnante liée à une souplesse agréable en ville. En revanche, le choix de la boîte DSG plus agréable à l’usage s’impose. On apprécie également la bonne insonorisation de l’ensemble mécanique. 

Bien souvent les moteurs trois cylindres génèrent des bruits de fonctionnement désagréable. Ce n’est pas le cas ici, si l’on maîtrise le régime moteur. Essayée sur un trajet mêlant à la fois des parcours urbain et de montagne, l’Ibiza fait preuve de tonicité et ne rechigne pas dans les dépassements. Il conviendra cependant de ne pas se laisser tenter par les roues de grand diamètre qui altèrent le confort et filtrent mal les imperfections de la route.
 
Avec cette voiture, Seat continue la montée en gamme de ses modèles et son image low cost a désormais disparu. Elle bénéficie de toutes les avancées technologiques du groupe VW sans décalage et offre en prime un design incisif et latin qui manque dans les produits germaniques.

Elle dispose, en série ou en option selon l’une ou l’autre des quatre finitions, de toutes les aides électroniques contemporaines comme la détection de fatigue, la protection des piétons, le régulateur de distance ou le bluetooth. Sans oublier les désormais obligatoires aides à la sécurité.
 
Face à la Renault Clio, à la Peugeot 208, à la Polo et à la Fiesta, cette nouvelle Ibiza s’avère une excellente alternative.
 
Joël Chassaing-Cuviller

​La Seat Ibiza 1.0 TSI 115ch en chiffres

Moteur essence turbo 3 cylindres en ligne – 999 cm3 (85 x 96 mm) – 115 ch à 5 500  tr/min – 200 Nm à 5000 tr/min
 
Boîte mécanique à 6 rapports
 
Dimensions : 405,9 x 178 x 144 ,4 cm, empattement : 256,4 cm – Poids : 1140 kg
 
Pneumatiques NC
 
Vitesse : 195 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 9,3 s – Émissions de CO2 : 108 gr/km
 
Prix : dès 19.300 euros





Publié le Lundi 22 Mai 2017 dans la rubrique Automobile | Lu 837 fois