Sommaire
Senior Actu

Retraite des femmes : une solution est possible, tribune de Chantal Brunel*

En tant que Rapporteur général de l'Observatoire de la parité, je me réjouis des récentes prises de position du président du Sénat affirmant que le Sénat pourrait revenir sur la question essentielle de la retraite des femmes.


Dans la droite ligne de mon amendement adopté en juillet en Commission des Finances repoussé en hémicycle dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 septembre, Gérard Larcher** a fait comprendre qu'une brèche pourrait être ouverte en ce qui concerne les conjoints ayant dû interrompre leur carrière à l'occasion de naissances.

Il a souligné, comme je l'ai maintes fois répété, que ces derniers (une écrasante majorité de femmes) souffraient de carrières « hachées », et se retrouvaient de ce fait lésés au moment de prendre leur retraite.

Pour ces conjoints, et dans le prolongement de mon amendement, le report de l'âge de départ à taux plein de 65 à 67 ans pourrait ne pas s'appliquer dans l'immédiat, pour les femmes ayant eu trois enfants et plus.

J'espère vivement que cette mesure sera adoptée. Il nous reste une occasion de montrer aux femmes qu'elles ne seront pas les grandes oubliées de la réforme des retraites : saisissons-la.

*Chantal Brunel, députée UMP de Seine et Marne et rapporteur général de l'Observatoire de la parité
** président du Sénat


Publié le Lundi 20 Septembre 2010 dans la rubrique Chroniques | Lu 1322 fois