Sommaire
Senior Actu

Petites retraites : le PS réclame 500 euros d’aide pour les bénéficiaires du minimum vieillesse

Alors que les ministres de Nicolas Sarkozy en charge des retraites, Brice Hortefeux, ministre du travail et de la solidarité et Eric Woerth, ministre du budget viennent d’annoncer les hausses en matière de retraites, le Parti Socialiste estime de son côté dans un communiqué que « le gouvernement reste sourd aux difficultés des retraités ».


« Le gouvernement accorde tout juste 1% d’augmentation pour la retraite de base, c’est-à-dire pour l’immense majorité des retraités. Cette mesure ne permet pas de rattraper la perte de pouvoir d’achat subie en 2008. Elle entérine la diminution des pensions. Elle conforte une situation injuste socialement et dangereuse économiquement » estime le PS dans son communiqué.

Et de souligner que « la majoration de 6,9 % de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ne concerne que les personnes vivant seules et exclut les ménages retraités et défavorisés. Faut-il rappeler au gouvernement que plus d’un million de personnes âgées subissent la pauvreté ? Aujourd’hui, près de la moitié des retraités vivent avec une pension inférieure au SMIC ».

« Derrière la bulle des effets d’annonce, remarque encore le PS, ces mesures maintiennent le minimum vieillesse largement sous le seuil de pauvreté et ne répondent pas aux difficultés croissantes rencontrées par les retraités ».

« Les retraités, de plus en plus confrontés à des choix, ne sont pas dupes soulignent les Socialistes. Si la crise économique les inquiète tant, c’est bien parce que l’action gouvernementale a considérablement fragilisé leur quotidien : dégradation du niveau des pensions suite aux réformes Balladur et Fillon, quasi impossibilité d’accès aux soins en raison des nombreux déremboursements, des franchises médicales et des forfaits hospitaliers ».

Dans ce contexte, le Parti socialiste propose dans son propre plan de relance une aide immédiate au pouvoir d’achat de 500 euros pour le minimum vieillesse et une indexation des retraites sur l’évolution du salaire moyen. Il est également partisan d’un effort de longue haleine en direction des 14 millions de retraités afin d’enrayer la spirale de baisse constante depuis 2002 du niveau des pensions…

Pour aller plus loin, lire aussi :
Retraites : ce qui a changé au 1er avril


Publié le Vendredi 3 Avril 2009 dans la rubrique Retraite | Lu 8542 fois