Sommaire
Senior Actu

Paris, quand les jeunes s’occupent des anciens : retour sur le Service civil volontaire

Depuis le mois de juillet 2007, dans le cadre du Service civil volontaire, de jeunes parisiens viennent en aide aux personnes âgées dans des missions solidaires d’intérêt général. Explications du concept et portrait de deux jeunes bénévoles.


Le dispositif du service civil volontaire permet à des jeunes âgés de 18 à 25 ans de s’engager, pendant six à neuf mois, dans des missions d’intérêt général. Comme le souligne le communiqué de la mairie, « le service civil volontaire est une formidable occasion d’investissement citoyen, d’apprentissage de savoir-être et de savoir-faire, de formation complémentaire et aussi de découverte d’univers professionnels ».

Pour 2009, la capitale souhaite étendre ce concept à d’autres secteurs que celui des personnes âgées : aide aux personnes en situation de handicap, préservation de l’environnement, médiation culturelle, restauration du patrimoine, etc. Une montée en puissance significative du dispositif (300 recrutements de jeunes volontaires inscrits au budget prévisionnel 2009) est envisagée sous réserve du co-financement par l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances).

Cependant, le 13 janvier dernier, Bertrand Delanoë a écrit au Premier ministre pour lui faire part de ses inquiétudes sur le devenir du service civil qui, en dépit de son succès à Paris et dans d’autres collectivités territoriales, est aujourd’hui très menacé : « aucun budget n’ayant été arrêté par l’Etat pour permettre la poursuite du dispositif à l’expiration des contrats en cours » affirme la mairie de Paris dans son communiqué.

Plus concrètement, à Paris, le service civil volontaire a été lancé en 2007 avec le recrutement de quinze premiers jeunes affectés à des missions de lutte contre l’isolement des personnes âgées. Depuis sa création, le bilan, toujours selon la municipalité, « a été très positif avec plus de 4.800 de visites de convivialité au domicile de 370 personnes âgées isolées ». Et le communiqué de préciser que l’intervention « des volontaires permet d’accroître le lien entre les services de la Ville et les Parisiens âgés, isolés par la perte d’autonomie ».

En 2008, le maire de Paris a souhaité donner de l’ampleur au service civil volontaire en doublant ses effectifs. Aussi, 33 jeunes recrutés en juillet dernier (dont une majorité de filles) ont repris le flambeau et se sont vu confier de nouvelles missions auprès des seniors : portage de livres à domicile, accompagnement pour des sorties culturelles ; visites de convivialité en maisons de retraite. Au 31 décembre 2008, 18 des 33 jeunes recrutés en juillet ont souhaité prolonger leur mission pour une durée de trois mois.

Rappelons également que le 5 novembre dernier, la Ville de Paris a reçu pour cette initiative originale le prix « Territoria » décerné par l’Observatoire national de l’innovation publique.

Portraits de jeunes bénévoles

Penda, jeune volontaire : affectée à la bibliothèque Marguerite Audoux dans le 3ème arrondissement pour une mission de portage de livres à domicile. « Je suis une jeune fille de 23 ans, quatrième d’une famille de 7 enfants, 3 garçons et 4 filles. J’ai effectué ma scolarité à Vernon. Depuis mon enfance, j’aime consacrer un peu de mon temps aux autres, notamment aux personnes les plus fragilisées. Je suis passionnée de lecture, ce qui m’a permis de choisir la mission de portage de livres à domicile auprès des personnes âgées. Cette mission est en adéquation avec ma passion et mon envie d’aider les autres. Ce n’est pas seulement un portage de livres, mais un véritable échange autour de la lecture. Ma mission auprès des personnes âgées me conforte dans mon envie de m’orienter vers les métiers d’aide à la personne ».

Vanessa, jeune volontaire : affectée au Point Paris Emeraude du 20ème arrondissement pour des visites de convivialité au domicile des personnes âgées. « J’ai 20 ans, j’ai un grand frère et une petite soeur. Avant mon engagement, je n’avais jamais eu l’occasion de côtoyer des personnes âgées. Etant dans le domaine des ressources humaines durant mes études, j’avais envie de découvrir le milieu social et de me rapprocher plus particulièrement des personnes âgées. J’aime la communication, les jeux de société, la lecture, passions qui me permettent d’échanger avec les personnes âgées que je côtoie au quotidien, durant mes visites de convivialité à leur domicile. Après le service civil, je souhaite m’orienter dans l’administration, pour rester en contact avec le public ».

Pour aller plus loin, lire aussi :
Des agents retraités de la ville de Paris s’engagent dans des actions de solidarité


Publié le Jeudi 29 Janvier 2009 dans la rubrique Intergénération | Lu 6714 fois