Sommaire
Senior Actu

Octogénaire séquestré par sa famille : Nora Berra, « indignée », à son chevet à Châteaudun

Suite à la libération de l’octogénaire enfermé pendant un an par sa famille en Eure-et-Loir, la secrétaire d’Etat en charge des aînés s’est rendue hier, le 2 août 2010, au chevet du vieux monsieur.


« La situation vécue par cet homme de 80 ans vient tristement illustrer ce que peut être la maltraitance à domicile », a indiqué Nora Berra.

Au cours d'une rencontre avec des journalistes qui s’est tenue hier au centre hospitalier de Châteaudun, l'octogénaire a expliqué qu’il avait peur de sa femme (…). S'exprimant facilement, bien que visiblement affaibli, l'homme a confirmé que sa femme l'avait frappé pendant sa séquestration. « Elle me battait pour me punir. Elle me prenait pour un domestique », a-t-il témoigné. (source Le Figaro).

« Depuis mon entrée en fonction, j’ai fait de la lutte contre la maltraitance des personnes âgées l’une de mes priorités. Je prône et je continuerai à prôner la ’tolérance zéro’ face à ces situations scandaleuses où la vulnérabilité des personnes âgées est exploitée. J’appelle l’ensemble de nos concitoyens à se mobiliser à mes côtés pour le bien-être et le respect de la dignité de nos aînés. Personne ne doit rester indifférent devant ce fait divers monstrueux ou d’autres exactions de même nature » a encore rappelé Nora Berra dans un communiqué

Et de conclure : « La maltraitance est une réalité inacceptable sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de violences physiques, psychologiques ou morales, de négligences graves, de « maltraitance passive » ou financière. Même si ces situations sont très minoritaires, elles sont encore trop nombreuses. ».

3977 : quatre chiffres contre la maltraitance

Lever le tabou et libérer la parole : le lancement du 3977, numéro national permet aux victimes mais aussi à tout citoyen de signaler les cas de maltraitance dont il a connaissance.

Lancé le 5 février 2008, il reçoit en moyenne 130 appels par jour dont un quart en établissement et des plateformes locales assurent le relais.

Les données clés sur le nombre d’appels et la nature des maltraitances

63 858 appels reçus entre le 5 février 2008 et le 15 avril 2009 :
• Nombre d'appels durant les heures d'ouverture de la permanence (9h/19h) : 44 710
• Nombre d’appels moyen par jour ouvré : 169
• Nombre de dossiers ouverts : 7 745 dossiers (dont 20.6% concernent des adultes handicapés) et 5 737 suivis.

81% des dossiers relèvent d’une problématique maltraitance dont :
• 25.3% de maltraitance psychologique
• 13.6% de maltraitance financière
• 13.2% de maltraitance physique
• 16.3% concerne les négligences avec une proportion légèrement supérieure pour les négligences passives
• 6.7% de privation de citoyenneté
• 5% de maltraitance médicale

NB : Les autres demandes concernent des difficultés dans les démarches administratives ; des conflits familiaux (hors actes de maltraitance) ; des demandes d'information (prestations, protection juridique, orientation …).


Publié le Mardi 3 Août 2010 dans la rubrique Société | Lu 2014 fois