Sommaire
Senior Actu

Le compte joint : le point avec La Finance pour Tous

Quand on vit en couple, marié ou non, est-il préférable d'avoir chacun son compte ou d'avoir un compte commun ? En France, on estime que plus de la moitié des couples choisit d’associer les deux solutions : à savoir, disposer chacun d'un compte individuel et ouvrir un compte joint.


Le compte joint : le point avec La Finance pour Tous
De nos jours, il n’est pas rare que les seniors divorcent et se remettent ensuite en couple. Marié, pacsé ou vie commune tout simplement. Face à cette nouvelle donne démographique, revenons plus en détails sur le fameux compte commun. L’amour c’est bien, mais dès que l’argent s’en mêle, mieux vaut connaitre les bases de fonctionnement de compte à deux ! Pour le meilleur et pour le pire.
 
Le compte joint est surtout connu des couples qui décident un jour, lorsque leur relation devient plus sérieuse, de mettre tout ou partie de leurs argent/revenus en commun. Mais il faut savoir que ce type de compte peut également être ouvert au nom de plusieurs co-titulaires ayant ou non des liens de parenté. Ainsi, dans l'intitulé d'un compte joint, les noms des co-titulaires du compte sont liés par un « ou ». Par exemple : « Durand ou Dupont ». A noter que chacun de ces co-titulaires peut le faire fonctionner avec sa seule signature, comme un compte individuel, pour toutes les opérations, y compris pour la fermeture du compte (voir article précédent).
 
Bon à savoir : gardez toujours à l’esprit que chaque co-titulaire peut employer à sa convenance tout ou partie de l’argent disponible sur le compte joint. En contrepartie, chaque co-titulaire est considéré comme débiteur en cas de solde négatif du compte joint, et ce, quelque soit sa contribution ! Un homme (ou une femme) averti en vaut deux ! Sachez aussi que lors d'un découvert non autorisé ou d'un dépassement de découvert, la banque peut demander à un seul des co-titulaires de régler l'ensemble du découvert. Ce dernier pourra ensuite agir contre l'autre co-titulaire pour obtenir le remboursement de sa part.
 
D’autre part, en cas d'émission d'un chèque sans provision, non régularisé, la mesure d’interdiction bancaire s’applique à chacun des co-titulaires et à chacun de leurs autres comptes personnels ! Faites donc très attention. Il est toutefois possible de désigner au préalable dans la convention du compte, lors de l’ouverture du compte joint ou plus tard mais avant tout incident de paiement, le cotitulaire responsable en cas d’incident lié à un chèque impayé. L’interdiction bancaire, s’il y a lieu, s’applique alors au compte joint (pour tous les co-titulaires) et au(x) seul(s) compte(s) du cotitulaire responsable.

www.lafinancepourtous.com


Publié le Jeudi 21 Mai 2015 dans la rubrique Finances | Lu 1104 fois