Sommaire
Senior Actu

Fonds d’urgence pour l’aide à domicile : une bonne nouvelle dans l’attente d’une réforme de fond (UNA)

UNA* se félicite de l’annonce faite par Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, de l’attribution d’un fonds d’urgence de 50 millions d’euros en 2013, prélevés sur les réserves de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).


Ce fonds apporte une bouffée d’oxygène et un espoir aux services d’aide, à leurs salariés, à leurs responsables et à leurs bénéficiaires. Cette mesure ne peut cependant résoudre à elle seule le problème d’un système de financement à bout de souffle, qui a besoin d’une réforme d’envergure pour prendre en compte l’avancée en âge et la perte d’autonomie d’une part de plus en plus importante de nos concitoyens.

Au-delà de cette bonne nouvelle, UNA reste vigilante sur les modalités d’attribution de ce fonds d’urgence. Les structures qui pourraient bénéficier de cette aide seraient choisies par les agences régionales de santé (ARS) sur l’avis de commissions impliquant les Conseils généraux. Les disparités de fonctionnement des ARS en fonction des territoires peuvent créer des inégalités de traitement pour les services d’aides comme ce fut le cas dans le cadre du fonds de restructuration mise en place par le précédent gouvernement.

Au sein de cette annonce, la ministre a mis en avant une volonté politique de professionnalisation du secteur. UNA salue cet engagement mais reste inquiète sur sa mise en œuvre. Déjà fortement impliqués dans cette politique de professionnalisation depuis plusieurs années, les services d’aides n’en rencontrent pas moins des freins à la pérennisation et au développement de cette démarche face à des financeurs qui ne veulent ou ne peuvent pas financièrement assumer une telle politique.

UNA remarque avec satisfaction le soutien affiché par la Ministre à l’expérimentation de tarification globale élaborée par les grandes fédérations de l’aide à domicile et l’Assemblée des départements de France. La reconnaissance de ce travail exemplaire entre partenaires et acteurs de la prise en charge de la perte d’autonomie est très prometteuse pour la mise place d’un système pérenne de financement au service des usagers et de la création d’emploi.

*Fondé en 1970, UNA est le 1er réseau français de l’aide, des soins et des services aux domiciles. Avec plus de 1 100 structures adhérentes et 130 000 professionnels, le réseau est présent sur l’ensemble du territoire français et en Outre-mer. Les structures UNA sont polyvalentes et ont pour mission d’aider et d’accompagner au quotidien chaque année plus de 775 000 personnes et familles (personnes âgées, fragiles ou handicapées, enfants et familles en difficulté).


Publié le Jeudi 11 Octobre 2012 dans la rubrique Chroniques | Lu 921 fois