Sommaire
Senior Actu

Clermont-Ferrand : la ville propose des repas mixés contre la dénutrition

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme vient de lancer une prestation complétant son offre des repas à domicile s’adressant aux personnes âgées avec les repas mixés réalisés à l'unité de production du foyer-logements médicalisés Alexandre-Varenne.


Phénomène encore largement sous-estimé et méconnu il y a quelques années, la dénutrition des personnes âgées tend, dans une société vieillissante, à devenir une préoccupation grandissante de la prise en charge du grand âge.
 
Bien conscient de cette problématique de plus en plus prégnante, le CCAS de la Ville de Clermont-Ferrand vient de lancer une prestation complétant l'offre des repas à domicile destinée aux aînés avec l’arrivée des repas mixés, réalisés à l'unité de production du foyer-logements médicalisés Alexandre-Varenne.
 
Pour ce faire, l'équipe de cuisiniers de ce foyer-logements médicalisés a bénéficié d'une formation sur les textures modifiées au lycée hôtelier de Chamalières. Les objectifs ? Favoriser les saveurs salées ou sucrées, maîtriser le matériel et les techniques des repas hachés et optimiser le respect des normes d'hygiène et de sécurité alimentaires.
 
La conseillère en économie sociale et familiale d'Alexandre-Varenne joue un rôle fondamental dans l'établissement du protocole des repas mixés. En passant régulièrement au domicile des personnes âgées, c'est elle qui cerne au plus près les demandes et les besoins des usagers, en termes de prise en charge sociale mais aussi alimentaire.
 
Tous les paramètres doivent être pris en compte : le degré d'autonomie de la personne âgée, son désir de rester à son domicile, son âge, mais aussi ses difficultés de mastication et/ou de déglutition, ses difficultés de santé ponctuelles ou, au contraire, chroniques, etc.
 
Le CCAS a ainsi dénombré, dans un premier temps, huit personnes pouvant bénéficier de ce service. Les huit repas de midi seront livrés 7 jours/7. À noter que cette offre pourra être transitoire et ponctuelle, évoluant en fonction de l'état de santé des personnes bénéficiant de ce nouveau service.


Publié le Lundi 4 Novembre 2013 dans la rubrique Nutrition | Lu 801 fois