Sommaire
Senior Actu

Café social Dejean : un nouveau lieu d’accueil pour les vieux immigrés voit le jour à Paris

Alors que la mairie de Paris vient d’annoncer l’ouverture le 1er avril dernier, du Café social Dejean, nouveau lieu d’accueil, de rencontres et d’information pour les immigrés âgés dans les 18ème arrondissement, revenons sur les politiques de la ville mises en place spécifiquement à destination de ces populations trop souvent oubliées…


Ainsi, un second Café social à destination des personnes âgées, notamment des vieux immigrés a vu le jour à Paris récemment. Plus précisément, c’est l’association Ayyem Zamen, qui a déjà implanté à Belleville depuis début 2003 une structure de ce type, qui est à l’initiative de ce projet.

Cet deuxième établissement se trouve au numéro 1 de la rue Dejean dans le quartier de la Goutte d’Or. Le local a été acquis par la ville à l’automne 2006 et a fait l’objet de travaux de rénovation.

Désormais, des professionnels de l’accueil, de l’accès aux droits et de l’animation accueillent les personnes âgées nombreuses dans ce quartier, les accompagnent dans leurs démarches, leur permettent échanges et solidarités. Des animations et des ateliers seront également proposés tout au long de l’année, ainsi que des sorties et des voyages.

L’accompagnement à la santé et aux soins des migrantes vieillissantes sera un axe de travail important pour l’équipe, en lien avec l’hôpital Lariboisière voisin, le Pôle Santé Goutte d’Or et les professionnels de santé de proximité.

A noter également qu’une consigne sociale est en place et propose à des personnes en situation d’errance de pouvoir se « délester » de ce qui encombre leur déplacement quotidien (bagages et effets personnels…). .../...
Café social Dejean : un nouveau lieu d’accueil pour les vieux immigrés voit le jour à Paris

Les actions de la Ville de Paris en direction des personnes âgées immigrées

L’ensemble de la population parisienne, comme l’ensemble de la population française, vieillit. C’est notamment ce qui a conduit à l’adoption du schéma gérontologie de Paris. Rappelons également que les personnes âgées immigrées représentent 22% de la population parisienne de plus de 60 ans. Et leur nombre a crû de 8% entre 1990 et 1999.

D’après les estimations de l’atelier parisien d’urbanisme, l’effectif des immigrés âgés de plus de 60 ans augmenterait de 45 % entre 1999 et 2017. Plus de 40% des migrants âgés vivent seuls, toute origine géographique confondue. On compte une majorité d’hommes (53%), car l’immigration des années 60-70 étant une immigration de « travail » essentiellement masculine, leur nombre et leur part vont aller en augmentant. Ayant souvent travaillé à temps partiel ou en emploi précaire, de leur côté, les femmes âgées immigrées accumulent les problèmes de dépendance.

« Si les Parisiens immigrés doivent, au minimum, pouvoir bénéficier des politiques de droit commun, il faut également veiller à mettre en place des réponses spécifiques aux difficultés rencontrées par la population des personnes immigrées âgées » remarque la mairie dans son communiqué.

Depuis 2002, à l’issue du diagnostic intégration, la Ville de Paris a mis en place des éléments permettant de répondre aux préconisations des études réalisées. Ainsi, en 2005 elle a souhaité confier une nouvelle étude à l’APUR sur la question spécifique des vieux migrants. Cette étude a produit de nombreuses préconisations concernant l’accès aux droits, les revenus, le logement, la santé, la sociabilité, les femmes, la fin de vie, auxquelles la municipalité tente de répondre.

- Cafés sociaux
Pour lutter contre le phénomène d’isolement des personnes immigrées âgées, un premier café social a été créé en 2003 et l’association chargée d’en assurer la gestion a signé une convention triennale avec la Ville de Paris : Ayyem Zamen (ou « bon vieux temps » en kabyle) est un café convivial, rue de Pali-Kao, dans le quartier Belleville, 20ème arrondissement, où l'on peut jouer aux dominos en buvant un thé comme au pays. Des permanences sociales y sont proposées pour faciliter l'accès aux droits à la retraite et aux prestations sociales. Le second café social ouvre ses portes dans le quartier de la Goutte d’Or, rue Dejean sur le même modèle. A destination de ce même public, un centre social associatif, l’espace Farabi, rue Demarquay, a été créé en 2007 avec le soutien de la Ville de Paris dans le 10ème arrondissement.

- Foyers de travailleurs migrants
De nombreux immigrés âgés vivent dans des Foyers de travailleurs migrants (22% de la population en 2005, en augmentation croissante depuis 1992). C’est pourquoi, depuis que la collectivité parisienne a souhaité reprendre le pilotage du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants parisiens (46) jusque là piloté par la Préfecture, lors de la transformation des foyers de travailleurs migrants avec la création de logements individuels autonomes, 10% des places sont destinées à des personnes à mobilité réduite.

Ces logements individuels permettront également à ces migrants âgés de bénéficier de l’ensemble des aides à domiciles accessibles à tous les Parisiens âgés. Un plan d’accompagnement social de la réhabilitation des foyers de travailleurs migrants, est en cours. Il concerne des interventions assurées sur place dans les domaines de l’information santé, l’apprentissage du français, l’aide aux démarches administratives, ou encore l’organisation de visites dans des institutions culturelles parisiennes.

Par ailleurs, pour compléter la prise en compte du vieillissement des résidents en foyer pour travailleurs migrants deux maisons relais équipées d’une plate-forme de services seront livrées en 2010 et réserveront des places pour l’accueil des migrants âgés.

- Le travail des Points Paris Emeraude (PPE) en direction des personnes âgées immigrées
Les points Paris Émeraude répartis sur le territoire parisien qui constituent un maillon central de l’accompagnement et de la prise en charge des personnes âgées ,assurent le suivi de nombreux dossiers de vieux migrants parisiens notamment dans le 13ème et le 15ème arrondissement.

- Un document multilingue intitulé « Bien vieillir à Paris »
Réalisé en 2004, à l’initiative de la délégation à la politique de la ville et à l’intégration de la Ville de Paris, ce guide se propose de faciliter l’accès aux droits migrants âgés au niveau des questions de retraite, de logement, de soutien à domicile, de santé et de vie quotidienne. Il donne également les coordonnées de l’ensemble des Points Paris Emeraude et d’associations spécialisées.

- Une fiche pratique multilingue « Solidarité Seniors ».
Réalisée de la même manière, cette fiche multilingue recense l’ensemble des aides facultatives à destination des Parisiens âgés. Elle est éditée en sept langues.

Café Social Dejean
1 rue Dejean 75018 Paris
Tél. : 01 42 23 05 93
E-mail : contact@cafesocial.org

Pour aller plus loin, lire aussi :
Vieux migrants : un dispositif de réinsertion vise à faciliter les séjours longues durée dans le pays d'origine
Mavis : une association qui permet aux vieux migrants de revoir leur pays


Publié le Jeudi 3 Juillet 2008 dans la rubrique Social | Lu 10121 fois