Sommaire
Senior Actu

Budget rectificatif de la CNSA : les personnes âgées sacrifiées, tribune libre de la FNAQPA

Lors des débats sur la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2011 concernant les personnes âgées, la FNAQPA* avait dénoncé les « manipulations budgétaires » de l’Etat et affirmé que le budget présenté ne lui permettrait pas de tenir ses engagements.


Le vote du budget rectificatif de la CNSA ce mardi 12 avril confirme que les promesses de l’automne ne seront pas tenues : taux directeur à 0% pour le fonctionnement des établissements et services existants, poursuite de la reprise et du gel des crédits au profit de l’assurance maladie, coup d’arrêt au processus de médicalisation des établissements, au mépris des engagements contractuels de l’Etat et de l’amélioration de la qualité des soins.

Pour autant, lors du Conseil de la CNSA, l’Etat est resté sourd aux propositions concrètes et responsables formulées par les organisations professionnelles, alors que ces propositions symboliques ne remettaient en cause aucun équilibre financier.

Seule satisfaction à l’issue de ce Conseil : l’adoption d’une motion appelant le gouvernement et le parlement à rétablir cette situation compromise lors de la prochaine Loi de Finances Rectificative.

A l’heure où le gouvernement a lancé un grand débat national sur la dépendance, faire peser sur les personnes âgées et leurs familles ces contraintes budgétaires est pour le moins surprenant et incohérent.

La FNAQPA et son directeur, Didier Sapy, alertent le gouvernement sur le message brouillé qu’il envoie, et appellent le gouvernement et le parlement à ne pas décevoir l’espoir suscité par le débat national auprès des personnes âgées et de celles et ceux qui les accompagnent.

*Fédération Nationale Avenir et Qualité de vie des Personnes Agées


Publié le Vendredi 15 Avril 2011 dans la rubrique Chroniques | Lu 1191 fois