Sommaire
Senior Actu

e-ophtalmo : une plateforme en ophtalmo pour accélérer le dépistage de la rétinopathie diabétique

e-ophtalmo, une société de e-santé spécialisée en ophtalmologie, annonce le lancement de sa plateforme de télémédecine, une solution complète et sécurisée dédiée au dépistage de la rétinopathie diabétique. Plus concrètement, elle permet d’analyser à distance un examen de fond d’œil pour tout patient nécessitant un suivi régulier (maladie chronique type diabète).


Avant d’aller plus loin, rappelons que la rétinopathie diabétique est la première cause de cécité chez les moins de 65 ans en France. Il s’agit d’une complication indolore du diabète qui s’installe sans signe perceptible. De fait, seul un dépistage annuel peut en détecter les premiers signes…
 
Or, moins de la moitié des diabétiques bénéficie de ce dépistage. En effet, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue est de 85 jours et ne cesse d’augmenter (huit jours de plus qu’en 2014). Et ce n’est malheureusement pas près de changer dans les années à venir… Les perspectives sont préoccupantes avec plus de 3,5 millions de diabétiques en France et 400 nouveaux cas diagnostiqués chaque jour. En parallèle, le nombre d’ophtalmologues libéraux devrait baisser, passant de 4.800 aujourd’hui à 3.800 en 2030.
 
Face à cet enjeu de santé publique, un décret autorise depuis 2014 la prise en charge par télémédecine du dépistage des rétinopathies diabétiques pour les patients de moins de 70 ans. C’est dans cet esprit qu’a été créé cette plateforme e-ophtalmo qui permet à l’orthoptiste libéral ou d’un centre de rétine, de réaliser un fond d’œil et de le transmettre de façon sécurisée à un médecin ophtalmologue qui l’analysera à distance.
 
Pour le patient, les avantages sont nombreux : diminution du délai de rendez-vous, dépistage non-invasif, acte pris en charge à 100% par la Sécurité sociale et facilité d’accès grâce à une plus grande proximité géographique. La société prévoit à terme d’adapter la plateforme à d’autres pathologies ophtalmiques.  
 
« La télémédecine fait partie des priorités du président Macron en matière de santé. D’ailleurs, le développement des nouvelles technologies est inscrit sur la feuille de route du ministre de la santé Agnès Buzyn », précise le Dr. Chaker Nefzaoui, ophtalmologue co-fondateur d’e-ophtalmo. « A mon sens, l’ophtalmologie est un précurseur en e-santé et les réformes législatives sont un premier pas vers cette transition numérique. Avec e-ophtalmo, nous apportons une solution pour accompagner ces évolutions, notre objectif étant de devenir l'acteur de référence en télémédecine pour les professionnels de l'ophtalmologie ».


Publié le Mercredi 20 Septembre 2017 dans la rubrique Santé | Lu 974 fois