Sommaire
Senior Actu

Vacances : un tiers des « non-partants » sont des retraités

Parce que l’on a souvent tendance à penser que les seniors sont tous « riches et bien-portants », ce sondage réalisé par l’institut BVA pour le compte de l’Agence nationale des chèques-vacances (ANCV) remet un peu les pendules à l’heure. En effet, il faut savoir qu’un tiers des personnes qui ne partent pas en vacances sont des retraités…


Selon ce tout nouveau sondage, en 2009, 16 millions de Français ne partiront pas en vacances cet été, soit un gros tiers (35%) de la population. Et parmi eux, des personnes âgées (27%), majoritairement retraités (32%), gagnant moins de 1.500 euros par mois.

Cette étude montre également que 43% des « non-partants » ne sont pas partis en vacances au cours des cinq dernières années… ou ne sont jamais partis. Et parmi ces « non-partants longue durée » (plus de 5 ans dont plus de la moitié depuis plus de 10 ans), on compte de nombreuses personnes âgées de 60 ans et plus, sans diplôme, vivant seules, aux revenus mensuels compris entre 700 et 1.500 euros et pour lesquelles les vacances sont accessoires.

On remarque aussi que 12% des répondants ne sont jamais partis en vacances au cours de leur vie ; soit plus de 1,9 million d’adultes. Leur profil, soulignent les responsables de ce sondage, « est semblable à celui des « non-partants longue durée » mais de façon plus accentuée : on y trouve par exemple de nombreuse individus de 70 ans et plus…

Si les motifs de non-départ en vacances sont principalement financiers (50%), ces derniers ne doivent pas occulter les poids des autres freins... Ainsi, un tiers (34%) des non-partants restent chez eux pour des raisons familiales ou personnelles : sont cités en premier lieu les problèmes personnels de santé et l’obligation de s’occuper d’un membre de sa famille (11 % chacun).

Dans ce contexte, rappelons l’existence du programme de l’ANCV baptisé « Seniors en vacances », lancé officiellement en début d’année par Hervé Novelli, secrétaire d’Etat en charge du Commerce et du tourisme.

Concrètement, cette action propose aux personnes de 60 ans et plus, retraitées ou sans activité professionnelle, des séjours de vacances hors juillet et août, tout compris, à 350 euros pour une semaine avec, pour les plus modestes d’entre elles, une aide financière de 170 euros.

Ce programme a une double vocation : sociale en proposant à des personnes souvent isolées et financièrement démunies de pouvoir elles aussi partir, et économique en prolongeant la saison touristique des villages de vacances et des hôtels, favorisant ainsi la croissance et l’emploi.

Ainsi, Seniors en vacances propose plus de 100 destinations pour découvrir les régions françaises, faire de nouvelles rencontres, en hôtel ou en résidence de renom et profiter des multiples activités qui proposées (visites, spectacles, randonnées, soirées animées…).

Précisons que l’ANVC est un établissement public fondé en 1982 et placé sous la tutelle du ministre de l’Économie qui a pour mission sociale le développement de l’accès aux vacances et aux loisirs pour tous et s’appuie sur deux piliers : le Chèque-vacances destiné aux salariés du secteur public comme du secteur privé (près de 3 millions de bénéficiaires) et une action sociale au profit des non salariés défavorisés (près de 80 000 personnes ont pu ainsi partir en vacances en 2008).

Cette action sociale est elle-même financée par les excédents de gestion du Chèque-vacances.

Seniors en Vacances
Vacances : un tiers des « non-partants » sont des retraités


Publié le Vendredi 12 Juin 2009 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 8423 fois