Sommaire
Senior Actu

Union confédérale CFDT des retraités : un congrès « Pour un avenir solidaire » les 24,25 et 26 mai à Metz

Du 24 au 26 mai prochains, 550 délégués et invités de la CFDT Retraités vont participer au 23e congrès de l'organisation à Metz. Cette manifestation qui a lieu tous les quatre ans permet à la fois de faire le bilan de la mandature et de créer, après un large débat démocratique, les conditions d'une position claire et partagée au service des actions à engager pour les quatre ans qui viennent.


Après une réforme des retraites qui a mis à l’épreuve la solidarité par répartition, le débat sur la dépendance s'annonce mal. Dans les deux cas, une stigmatisation des retraités : « Classe d’âge privilégiée » et « Charge insupportable ». Opposer les Français est plus facile que faire œuvre de justice.

Un avenir solidaire ? Comme si le passé ne l’avait pas été ! Et le présent ne l’était plus ! Des décennies d’organisation sociale et d’engagement syndical nous l’ont appris : la qualité d’une société se mesure au sort qu’elle réserve aux plus fragiles des siens.

Notre société, à l’échelle d’une région, d’un secteur d’activité, d’un pays, d’un continent, de la planète entière est bien malade. Trop malade. Au point qu’on ne trouve plus comme solution que le dérivatif –nous, nous appellerons cela l’injustice - d’opposer les uns aux autres.

Des sujets lourds

Ainsi, la dépendance devient un sujet de polémique. Déjà les assureurs privés se frottent les mains. On gonfle les chiffres pour mieux masquer le manque d'imagination et de courage. Et les conseils généraux, qui gèrent, entre autres, l'allocation personnalisée pour l'autonomie, sont au bord de l'asphyxie. Comme les associations d'aide à domicile ! La faute aux personnes dépendantes ?

Autres sujets sensibles, les basses pensions, et les pensions de réversion particulièrement pour les veuves. Nous avons obtenu en 2008 une hausse de 11% des réversions inférieures à 800 € (824,15 € en 2011).

Le minimum contributif est égal aujourd’hui à 85% du smic net, soit 850 € environ. Il reste donc en dessous du seuil de pauvreté établi, selon les revenus de 2008, à 949 €. La CFDT Retraités plaide pour une pension minimum (pension de base et complémentaire) égale au Smic net. Et la liste ne s'arrête pas là : les difficultés d'accès aux soins, le coût de la santé, les dépassements d'honoraires, les inégalités hommes/femmes en matière de retraite (40 % de différence !)…

La mobilisation autour de ce congrès

Le Congrès c’est d’abord, en amont, une mobilisation des équipes. L’avant-projet de résolution soumis en mars dernier a été largement étudié, approfondi, épluché. Tous les chapitres ont été passés en revue. C’est dire la réelle appropriation du texte qui s’en trouve largement enrichi.

La CFDT Retraités s'annonce fière de pouvoir ainsi disposer d’un document qui a bénéficié de 1.187 propositions d'amendements. Cette construction collective de nos orientations aboutit à une résolution riche de nos valeurs et de notre volonté revendicative.

Table ronde sur le logement

Une table ronde sera consacrée, le 25 mai, à la question du logement des retraités. Qui dit « logement » dit dossier sensible à commencer par celui des retraités pauvres, de l’habitat insalubre. Mais il nous faut également aborder d’autres sujets : celui des ressources pour payer le loyer ou pour l’entretien de son bien quand on est propriétaire. Celui aussi des conditions d’adaptation du logement face à la perte d’autonomie. Celui des politiques de l’urbanisme. Un dossier que l’UCR CFDT entend bien désormais traduire dans une approche revendicative.


Publié le Mardi 24 Mai 2011 dans la rubrique Social | Lu 2167 fois