Sommaire
Senior Actu

Une retraitée allemande enfuie aux Canaries est retrouvée par hasard par une employée de sa maison de retraite !

Une retraitée allemande de 68 ans résidant dans une maison de retraite de l’ouest de l’Allemagne, sujette à des troubles de l’orientation, disparue depuis fin avril 2008, vient d’être retrouvée saine et sauve, totalement par hasard… Aux îles Canaries en Espagne, indique une récente dépêche de l’AFP.


Cette histoire peu commune pourrait avoir été écrite par Paul Guimard, auteur de L’Ironie du sort*.

En effet, une femme allemande de 68 ans vivant dans une maison de retraite de Engelskirchen (dans l’ouest du pays), souffrant apparemment de troubles de l’orientation, était portée disparue depuis le 22 avril dernier.

Depuis cette date, d’importants moyens avaient été mis en œuvre par les autorités locales pour retrouver la vieille dame (recherches par hélicoptère et chiens policiers), mais sans succès… Jusqu’à ce qu’elle soit découverte aux Îles Canaries, sur une plage de Gran Canaria, totalement par hasard, par une employée travaillant dans la maison de retraite où la septuagénaire résidait en Allemagne. La salariée était tout simplement de passage en vacances dans le coin ! Une belle « ironie du sort »…

Selon la dépêche, la retraitée est bronzée et en bonne santé. Toujours est-il que la police allemande ne comprend toujours pas comment cette femme supposée sujette à des troubles de l'orientation a pu se rendre seule en Espagne, et plus précisément aux Îles Canaries (qui se trouvent tout de même en plein océan Atlantique au large du Maroc)… Mystère. Quant aux responsables de la maison de retraite, ils ne voient aucune objection à ce que leur pensionnaire reste sous les cieux plus cléments de l’archipel espagnol…

Au-delà de ce fait divers –qui se termine bien, heureusement- rappelons que les fugues (ou l’errance) de personnes âgées désorientées sont un véritable fléau. Autant pour les proches et les aidants que pour les maisons de retraite. En effet, il faut savoir que l'errance est l'une des complications majeures et graves des pathologies neurodégénératives, mais dont on parle en réalité assez peu.

Dans cette histoire, rien de bien dramatique finalement (si ce n’est qu’une septuagénaire censée être surveillée est quand même parvenue à s’enfuir de son pays). Mais l’aventure ne se termine pas toujours aussi bien. Pour une personne âgée que l’on retrouve en pleine forme et bronzée, combien sont découvertes trop tard, mortes de faim, de soif, de froid… En effet, il faut savoir que généralement, dépassées les 24 heures de disparition, les chances de survie de ces patients désorientés se réduisent comme peau de chagrin.

Mais dans ce cas précis, le hasard a bien fait les choses.

* « Dans les grandes lignes, nous décidons, nous sommes libres. Mais pour ce qui est des "choses de la vie", le hasard les dirige beaucoup plus que nous » in Entretien avec Jacques Jaubert - Avril 1976
« L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin » in L'Ironie du sort
Une retraitée allemande enfuie aux Canaries est retrouvée par hasard par une employée de sa maison de retraite !


Publié le Mercredi 9 Juillet 2008 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 11329 fois