Sommaire
Senior Actu

Une odyssée américaine de Jim Harrison : sur la route à plus de soixante balais… (livre)

Le célèbre écrivain américain, Jim Harrison, 72 ans, vient de publier aux Editions Flammarion son dernier roman : Une odyssée américaine. Dans cette nouvelle histoire, l’auteur de Légendes d’automne met en scène en sexagénaire plaqué par sa femme qui part à travers les Etats-Unis. Sexe, alcool et rencontres extravagantes. Sur la route…


Cliff est à un tournant de sa vie. Plaqué par sa femme à soixante-deux ans, il décide de tout quitter et de prendre la route, à la recherche d'un nouveau souffle.

Bientôt rejoint par Marybelle, une ancienne étudiante avec qui il vit une liaison enflammée, il poursuit son chemin au gré des obsessions américaines. Célèbre à l'envi la beauté des femmes, le désir et l'ivresse quand bien même le festin touche à sa fin. Traverse le pays de part en part, attribuant à chaque État le nom d'une tribu indienne. S'attire les foudres ou l'incompréhension de l'Amérique bien pensante dans un pays qui n'est plus à un massacre près.

Son voyage, ponctué de rencontres extravagantes et cocasses, lui apportera-t-il pour autant la renaissance tant recherchée ?

Un portrait des États-Unis (et de l’auteur ?) et une profession de foi en la littérature comme Jim Harrison n'en avait jamais livré.

« Une odyssée américaine est à la crise de l’âge mûr ce que L’attrape-cœur est à l’adolescence » estime le Los Angeles Times.
Une odyssée américaine de Jim Harrison : sur la route à plus de soixante balais… (livre)

Extraits :

Autrefois c’était Cliff et Vivian, mais maintenant c’est fini.

Sans doute qu’il faut bien commencer quelque part. Nous sommes restés mariés trente-huit ans, un peu plus que trente-sept, mais moins que trente-neuf, le nombre magique.

Je viens de me préparer mon dernier petit déjeuner ici, à la vieille ferme, un bâtiment qui a beaucoup changé durant notre mariage à cause des lubies de Vivian et de mon labeur.

Je l’ai sentie s’éloigner de moi l’an dernier, au cours de notre quarantième réunion des anciens élèves du lycée dans un parc de Mullet Lake. Je suis libre, blanc et âgé de soixante ans, mais je n’ai aucune envie d’être libre. Je veux récupérer Vivian, même si on m’a clairement fait comprendre que ça a peu de chances d’arriver.

À cette réunion, nous avons eu la surprise de voir se pointer Fred, l’ancien élève parti du lycée en classe de seconde. (…)

Fred est donc arrivé à notre quarantième réunion dans une voiture de sport italienne dont je ne connaissais même pas la marque, et nous avons tous été d’accord pour dire qu’elle rugissait un peu comme le lion que j’avais entendu des années plus tôt au zoo de Grand Rapids. Bref, il a emmené Vivian faire un tour dans son bolide. Ils en pinçaient l’un pour l’autre au lycée. Ils ont disparu pendant plus d’une heure. Tout le monde s’est retrouvé gêné, surtout moi, mais personne n’a rien dit, même si la bière coulait à flots. Quand ils sont revenus, Vivian avait des taches d’herbe sur les genoux et j’ai eu l’impression qu’entre eux c’était une affaire qui roulait. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que mon épouse de cinquante-huit ans se livre à ce genre de frasques.


Publié le Vendredi 17 Avril 2009 dans la rubrique Culture | Lu 3562 fois