Sommaire
Senior Actu

Une initiative pour favoriser l’adaptation des voitures en Europe

Håkan Sandberg, directeur général de la société suédoise Autoadapt, constructeur européen de solutions d’adaptation des voitures pour les personnes handicapées est également l’un des initiateurs du projet Car-Adaptation Protocol Initiative (CAPI). Il s’agit d’une action visant à offrir à toutes les personnes âgées et handicapées de tous les pays de l’Union européenne, les mêmes possibilités de disposer d’une voiture qui leur est adaptée.


Créé en octobre 2007, CAPI regroupe diverses sociétés d’adaptation de voitures ainsi que des autorités nationales de Suède, Norvège, Belgique, Italie, Hollande, Grande-Bretagne et Allemagne. « L’objectif est de mettre au point une norme EU commune pour l’adaptation des véhicules aux personnes âgées et handicapées, et de trouver des solutions pour coordonner toutes les régulations nationales », a déclaré Håkan Sandberg, qui vient d’être élu au poste de premier président de la CAPI.

« La plupart des pays européens ont leurs propres exigences nationales en matière de sécurité, essais en collision, caractéristiques de conduite conservées après la mise en adaptation, ainsi qu’en matière d’approbation par les autorités. C’est pourquoi les bonnes solutions ont du mal à s’établir dans l’ensemble de l’Europe et à profiter aux personnes qui souffrent d’une déficience » estime le communiqué de la CAPI.

« L’initiative de CAPI repose sur des principes qui ont été fixés dans le cadre de différentes directives de l’Union européenne. Nous collaborons étroitement avec la Commission européenne et le docteur Dr. Reinhard Shulte-Braucks, qui dirige l’unité pour l’industrie automobile. Cette collaboration garantit que nous allons recevoir à l’avenir des réglementations uniformes pour toute l’Europe. L’objectif est d’augmenter la liberté de mouvement des personnes atteintes de diminutions physiques et/ou cognitives en Europe, par le développement d’un protocole de sécurité et de qualité pour l’adaptation des voitures », explique encore Håkan Sandberg.

En 18 mois seulement, CAPI compte même mettre au point un protocole comportant des exigences de performances pour l’adaptation des voitures, des critères permettant d’évaluer de manière impartiale les entreprises qui modifient les véhicules en vue de les adapter aux personnes handicapées, ainsi que des méthodes de contrôle permettant d’effectuer des études sur ces entreprises.

« Ce travail va résulter dans un système d’accréditation qui garantit à tout client handicapé un produit final parfaitement adapté. Un véhicule adapté devra bien entendu présenter un niveau de sécurité qui est aussi élevé que celui d’un « véhicule standard »», conclut Håkan Sandberg.


Publié le Mardi 29 Janvier 2008 dans la rubrique Transports | Lu 6851 fois