Sommaire
Senior Actu

Transports publics : encore des efforts à faire pour le bien-être des seniors

L'Union européenne (UE) a placé parmi ses priorités la mise en place de moyens de transport plus sûrs et plus efficaces pour les personnes âgées. Dans ce contexte, des chercheurs au Royaume-Uni ont identifié plusieurs mesures qui pourraient changer l'opinion des personnes âgées sur les systèmes de transport, indique un article récemment publié par l’agence européenne Cordis.


Les chercheurs de l'université de Leeds et de l'université Leeds Metropolitan déclarent que ces mesures permettraient de résoudre un bon nombre des problèmes que rencontrent les seniors en matière de transports, notamment dans les transports publics.

La mise en œuvre de ces mesures, simples et abordables, apporterait aux aînés un soutien plus que bienvenu à une époque où ils sont souvent marginalisés. « En réalité, ces mesures pourraient même leur redonner le goût d'une vie plus active » estiment les scientifiques.

L'étude s'est distinguée en faisant appel aux seniors eux-mêmes. En outre, elle a demandé la participation d'experts en ingénierie dans le domaine de la santé et des transports publics, lesquels ont apporté leur contribution. Dix groupes d'intérêt ont ainsi recueilli les expériences de première main et les commentaires des 81 personnes âgées ayant participé à l'étude.

Autre point intéressant de l'étude : les chercheurs ont accompagné les aînés lors de divers déplacements dans plusieurs quartiers de Leeds. Ils ont ainsi été exposés aux difficultés que ces derniers rencontrent chaque jour pour se déplacer, notamment les voitures mal garées ou les déchets abandonnés sur le trottoir.

En fin d'étude, les chercheurs ont conclu que les directives de conception, dont disposent actuellement les planificateurs des services et de l'infrastructure de transport, ne prennent pas en compte les besoins des personnes âgées. Par exemple, lorsqu'ils développent des systèmes de transport, les responsables locaux utilisent un logiciel de planification qui ne tient pas compte du temps nécessaire aux seniors pour se déplacer, à pied comme en transports publics.

D'après les chercheurs, il serait très utile de sensibiliser et de former le personnel des transports, à l'aide de programmes qui prennent en compte les besoins des personnes âgées. Par exemple, un conducteur de bus doit vérifier que tous ses passagers soient bien assis avant de démarrer le véhicule.

« Les personnes âgées souhaitent utiliser les systèmes de transport, car cela les aide à conserver leur indépendance », explique le docteur Greg Marsden, coordinateur du projet. « Mais il suffit d'une frayeur ou d'une mauvaise expérience, dans un bus ou en traversant la rue, pour qu'elles abandonnent. Il faut donc apporter des modifications majeures dans la planification et la prestation des services de transport et de l'infrastructure, en consultant les personnes âgées et en prenant bien plus en compte leurs besoins ».

L'équipe du projet va continuer d'étudier comment les personnes âgées arrivent à faire la transition entre leur dépendance envers l'automobile et l'utilisation des transports publics, avec le temps.


Publié le Jeudi 16 Octobre 2008 dans la rubrique Transports | Lu 7110 fois