Sommaire
Senior Actu

Tout savoir pour bien voir sur la route des vacances

L’été est arrivé, et avec lui l’heure des grands départs en vacances a sonné. Pour rejoindre son lieu de villégiature, la voiture reste l’un des moyens de transport préférés des Français. Pour autant et pour la sécurité de tous, il est primordial de bien voir au volant… Ce qui n’est pas toujours le cas. Loin s’en faut. On estime d’ailleurs qu’un accident sur cinq est dû à un problème de vue. Le point avec Essilor.


Tout savoir pour bien voir sur la route des vacances
Au volant, 90% des informations passent par le biais de la… vue : visualiser la route, anticiper les autres conducteurs, lire correctement le tableau de bord, … Il convient donc d’avoir une bonne vision lorsque l’on est derrière un volant. D’autant que le champ visuel diminue avec la vitesse et l’âge ; passant de 100° à 40 Km/h à seulement 30° à 130 Km/h. Pourtant, 8 millions de personnes conduisent avec un défaut visuel mal corrigé, soit un conducteur sur cinq ! 
 
Si les défauts visuels mal corrigés peuvent être responsables d’accidents de la route, d’autres paramètres jouent également sur la qualité de la vision : fatigue visuelle, mauvaise visibilité, éblouissement…
 
Ainsi, les variations d’intensité lumineuse -par exemple, lors d’un passage d’une zone éclairée à une zone en forte obscurité-, l’éblouissement, qu’il soit provoqué par le soleil ou par les lumières des phares, sont sources d’inconfort visuel et « l’œil senior » prend plus de temps pour récupérer. De même, la baisse de la visibilité la nuit provoque des gênes majeures ; les risques d’accident sont d’ailleurs multipliés par trois la nuit.
 
Avant de prendre la route, les futurs vacanciers doivent donc s’assurer d’avoir une vue parfaitement corrigée. Pour cela, il convient de la contrôler régulièrement et de posséder un équipement parfaitement adapté à leurs besoins. Et bien sûr, il leur faudra penser à porter leurs lunettes dès qu’ils prendront le volant pour un confort de vision optimal et un trajet en toute sérénité !
 
Il n’est pas toujours évident de savoir quelles lunettes choisir pour garantir la meilleure vision pour la conduite. Dans un premier temps, la monture. Elle doit être suffisamment large, avec des branches fines pour garantir un large champ de vision. 
 
Et pour les verres correcteurs ? Ceux-ci doivent avant tout garantir une vision nette. Ils doivent également être adaptés aux conditions de circulation. Par temps ensoleillé, les lunettes de soleil sont de rigueur pour limiter l’éblouissement. Pour un confort visuel optimal, les teintes de catégorie 2 ou de catégorie 3 sont à privilégier. Les verres très foncés de catégorie 4 ne sont, quant à eux, pas adaptés à la conduite ; gardez les pour la plage ou les promenades !  
 
Attention, les verres teintés, mis à part de classe 0, sont interdits pour la conduite de nuit ! Quand le soleil brille, il est également possible de s’équiper de verres à teinte variable qui foncent au soleil, y compris derrière le parebrise pour certains de ces verres.
 
La nuit, des verres adaptés s’imposent pour conserver une vision optimale. Pour limiter l’éblouissement des phares, des verres dotés d’un traitement antireflet sont incontournables.  Enfin, pour les yeux les plus sensibles, des verres légèrement ambrés, de classe 0, augmenteront les contrastes. 
 
Pour remédier efficacement aux problèmes de réverbération et d’éblouissement, pensez aux verres solaires polarisants.  Ils offrent une vision plus confortable en limitant les phénomènes de réverbération sur la route, mais surtout, ils contribuent à améliorer votre temps de réaction au volant. En effet, avec les verres polarisants, votre temps de réaction au volant est réduit, avec un gain de 7 mètres au freinage à 80 km/h. 


Publié le Vendredi 28 Juillet 2017 dans la rubrique Transports | Lu 366 fois