Sommaire
Senior Actu

Touristes seniors : des voyageurs qui veulent être traités comme les autres…

La société ODIT France a publié cette semaine une enquête intitulée « Les touristes seniors refusent d'être enfermés dans un ghetto » qui vise à mieux comprendre les comportements et les mécanismes de décision de cette génération quand elle consomme du tourisme et à identifier les offres produit/destination particulièrement réussies sur ce segment en France et en Europe mais aussi dans le monde. Détails.


Les plus de 55 ans, nés lors du baby-boom d’après 1945, constituent la tranche d’âge qui va augmenter le plus au cours des quinze prochaines années.

Cette population suscite naturellement la convoitise des entreprises et territoires touristiques (les trois-quarts des plus de 50 ans sont partis en vacances en 2007), qui sont amenés à repenser leurs approches stratégiques sur ce marché en pleine mutation : des offres de diversification aux propositions spéciales pour grands parents avec petits enfants, jusqu’aux offres de longs séjours à des tarifs très attractifs (trois semaines à deux mois)… Petit à petit, les produits s’adaptent à cette mosaïque de publics.

Pourtant, "les seniors restent un marché complexe, méconnu, souvent traité comme un groupe homogène, voire caricatural" estime l'Odit. "On observe toujours une prudence à leur endroit, voire des difficultés à s’attaquer à ce marché, soit par méconnaissance de la cible, et inadaptation des registres de communication et des produits, soit par souci d’image, d’équilibre de clientèles et de risque de ghettoïsation".

Voici donc les principaux enseignements de cette étude d’Odit France, organisme d’analyses du secteur touristique rattaché au gouvernement. Tout d’abord, les voyageurs seniors refusent d’être « enfermés dans un ghetto » et souhaitent surtout « être traités comme les autres groupes d'âge ». Et les responsables de l’étude de souligner dans une dépêche de l’AFP qu’un « senior n'a aucune envie qu'on lui jette son âge à la figure »… Les professionnels du tourisme seront donc bien aviser à ne pas insister trop sur le côté « senior » car cela pourrait entrainer un « effet répulsif » ! Et faire fuir cette clientèle si recherchée, mais exigeante.

On remarque également que les seniors partent plus longtemps que les autres tranches d’âge. Ainsi, la durée de leurs séjours est plus longue : 7,5 jours en moyenne pour les plus de 65 ans vs 4,4 jours pour les 15-49 ans. Par ailleurs, la part des seniors dans le transport aérien s'est accrue puisqu’en 2006, environ 16% des passagers recensés dans les aéroports de Paris avaient 55 ans et plus contre 12% en 1980.

Plus généralement, souligne enfin l’AFP, « les seniors sont (presque) des touristes comme les autres, juste un peu plus âgés ». On y retrouve les mêmes catégories de voyageurs, depuis « l'aventurier » avide de découverte autonome jusqu'au « précautionneux » qui a besoin d'être « rassuré et pris en charge ». Avec toutefois, une vie nocturne « moins intense » et un « niveau de confort recherché plus élevé »…
Touristes seniors : des voyageurs qui veulent être traités comme les autres…


Publié le Vendredi 17 Avril 2009 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 5808 fois