Sommaire
Senior Actu

Taiwan : est-il trop tard pour réagir au vieillissement de la population ?

Le gouvernement taïwanais a trop longtemps négligé les questions du vieillissement de la population et du déclin de la natalité, a récemment reconnu le ministre James Hsueh, dans un récent article publié sur le site Internet Taiwaninfo.nat.gov.tw, page officielle du gouvernement taïwanais. Ce responsable du gouvernement suggère de concentrer les efforts sur un allègement de l’impact de ces deux réalités sur la société.


Quelles que soient les mesures prises aujourd’hui pour ralentir le phénomène, elles auront des effets limités car elles viennent trop tard, a poursuivi le ministre qui participait, récemment, à un séminaire sur ce thème.

C’est lorsque la natalité est tombée aux alentours de 1,6 enfant par femme qu’il aurait fallu réagir, comme l’ont fait certains pays européens avec succès.

Le gouvernement, a souligné James Hsueh, doit néanmoins absolument faire davantage, par exemple en suivant les exemples de la Suède ou de la France dont les politiques de développement de l’accueil des enfants en bas âge et d’encouragement de la participation des femmes au monde de l’emploi ont fait leurs preuves.

Selon certaines études, les plus de 65 ans devraient représenter 14% de la population d’ici 2017, et 20% d’ici 2025. Il n’aura donc fallu que vingt-quatre ans à Taiwan pour devenir une société vieillissante, contre 115 ans pour la France et 73 ans pour les Etats-Unis, a noté le vice-président Vincent Siew qui assistait lui aussi au séminaire.

« Nous devons aider les personnes âgées à rester en bonne santé et à vivre de façon indépendante, et si possible leur demander de continuer à apporter une contribution à la société, a encore déclaré Vincent Siew. Sinon, nous ferons face à une grave crise de réduction de la productivité et de la compétitivité ».


Publié le Vendredi 18 Novembre 2011 dans la rubrique Société | Lu 1615 fois