Sommaire
Senior Actu

Suresnes : une œuvre d’art tricotée par des seniors

Le 2 octobre prochain, des tricoteuses seniors et l’artiste Michael Horchmann procèderont à l’habillage des arbres de la Place Masaryk de Suresnes, théâtre urbain à ciel ouvert dans lequel se déroulera le Festival des vendanges. À la suite des festivités, la laine aura une seconde vie. Elle sera en effet transformée en couvertures qui seront offertes aux associations caritatives de la ville.


Suresnes : une œuvre d’art tricotée par des seniors
Depuis quelques années, le tricot s’est débarrassé de son image un tantinet désuète pour devenir tendance.
 
Il n’est désormais plus ringard du tout de tricoter. Ce passe-temps a même séduit quelques hommes qui désormais, n’hésitent plus à s’armer d’aiguilles et transformer un simple fil de laine ou de cachemire en un beau pull ou une écharpe bien chaude pour l’hiver.
 
Dans quelques jours, le 2 octobre prochain à Suresnes (Hauts-de-Seine) près de Paris, le tricot urbain ou Yarn Bombing* va habiller le Festival des vendanges. Cette nouvelle tendance d’art urbain a rassemblé une cinquantaine de tricoteuses sous la direction du scénographe et créateur Michael Horchmann.
 
A Suresnes, il s’est intégré aux projets participatifs qui ont fait appel aux talents d’une centaine d’habitants en amont Festival des vendanges. Comme un retour aux sources donc, pour cette forme d’art urbain surtout prisée des jeunes créateurs, mais qu’une cinquantaine de seniors de la ville, âgés de 65 à 90 ans, se sont réappropriée sous la direction de l’artiste.
 
Mobilisée pendant plus de six mois par le service « Seniors » de la ville, l’association des Femmes Relais et deux maisons de retraite, ces seniors ont tricoté des centaines de petits carrés de laine aux couleurs chatoyantes et fluo, selon un code fourni par le créateur, afin de constituer la matière d’une oeuvre éphémère.
 
« Elles n’auraient souvent pas imaginé que ce passe-temps traditionnel pouvait avoir une dimension ludique moderne et artistique. Cela a été l’occasion de rencontres humaines enrichissantes avec l’artiste et elles se sont prêtées au jeu avec ouverture et enthousiasme », explique Christine Trujillo en charge de cet atelier tricot qui vient aussi s’inscrire dans le cadre du Plan de lutte contre l’isolement mis en place par la ville.
 
Pour tous ceux qui aiment le fil, la laine et les aiguilles, rappelons que d’ici quelques semaines aura lieu la nouvelle édition du salon l’Aiguille en fête qui se tiendra à Paris Porte de Versailles du 12 au 15 février 2015. Un rendez-vous à ne pas manquer.   
 
*le tricot urbain, appelé Yarn Bombing (pour bombardement de fils) aux Etats-Unis où le mouvement a fait son apparition, est une forme de « street art » en plein essor.


Publié le Vendredi 19 Septembre 2014 dans la rubrique Divers | Lu 1554 fois