Sommaire
Senior Actu

Sur le chemin de l’école : plus de 200 partenariats entre des groupes scolaires et extrascolaires et des maisons de retraite

L’opération « Sur le chemin de l’école » a fait sa rentrée. En effet, les équipes animations du groupe de maisons de retraite Medica vont mettre en place durant l’année scolaire 2009-2010, plus de 200 partenariats intergénérationnels entre des établissements pour personnes âgées et des groupes scolaires et extrascolaires. Détails.


Lecture d’ouvrages sur la thématique des relations entre les générations (Prix Chronos de littérature), récits de vie des personnes âgées aux enfants, échanges autour du jeu, lors de fêtes calendaires… L’ensemble des projets intergénérationnels des établissements de retraite du groupe Medica avec les groupes scolaires et extrascolaires ont été formalisés depuis 2007 dans le cahier « Chemin de l’Ecole ».

Pour cette édition, l’opération 2009-2010 impliquera des enfants de 18 mois à 20 ans répartis dans plus de 200 structures scolaires (écoles primaires, collèges, lycées, écoles hôtelières, écoles d’esthéticiennes, cycles spécifiques pour les carrières sanitaires et sociales…) et extrascolaires (crèches, centres de loisirs) et l’ensemble des établissements de retraite du groupe. Les maisons de quartiers, les mouvements scouts, les centres sociaux de jeunes en difficulté, les ludothèques… sont aussi parties prenantes dans le projet.

Zoom sur quelques projets intergénérationnels de l’année 2009-2010
• L’animatrice de la résidence d’Automne de Sarzeau (56) prévoit pour les résidants, une manipulation de l’outil informatique avec des élèves de 3ème ainsi qu’un atelier cuisine sur l’Italie avec une classe de 4ème.
• A la résidence de Chaintreauville de Saint Pierre Les Nemours (77), le jumelage avec l’école allemande de Bad Hönninger mis en place il y a quatre ans se poursuit. Il se traduit par des relations épistolaires en français entre les résidants et les élèves de CM2, l’envoi de livres et de dictionnaires en français pour les résidants, et pour les élèves, la réalisation de couronnes de l’Avent offertes aux résidants ainsi qu’une visite en France en fin d’année scolaire.
• Les animaux d’une ferme pédagogique s’installeront l’espace d’une journée dans le jardin de la résidence d’Automne La Ferme du Méé-sur-Seine (77). Ils seront accueillis par les résidants et les enfants de la mini-crèche Nougatine située à proximité de la maison de retraite.
• La résidence Mapi de Sarcelles (95) a programmé pour les résidants, une rencontre mensuelle avec la ludothèque de la ville. Un partenariat autour du chant est également envisagé avec une troupe de jeunes musiciens collégiens encadrés par leurs professeurs.

Quelques témoignages de professeurs
« Les enfants et nous-mêmes avons beaucoup aimé les rencontres avec les personnes âgées. Nous avons eu la chance de passer des moments privilégiés avec certains résidants. Les enfants étaient impatients de retourner en visite à la maison de retraite. Des liens se sont créés si bien que quelques enfants sont venus d’eux-mêmes le jour de la fête de la musique à notre grande surprise », raconte une institutrice de l’école primaire Albert Camus du Mée-sur-Seine (77).

« Le partenariat collège-résidence d'automne de Sarzeau basé sur l’autobiographie a été très positif pour les élèves, raconte le professeur de français d’une classe de 3ème à Sarzeau (56) : d'abord leur regard sur les anciens a changé : ils ne les voient plus comme des êtres coupés du monde et isolés dans leurs souvenirs... Ces personnes âgées aiment la jeunesse, souhaitent partager avec eux d'autres activités ; leur font des confidences sur leur vie privée ; les élèves sont conscients de la confiance qui s'est installée, du bien-être qu'ils apportent et se sentent utiles. Ensuite ils ont appris à gérer les imprévus comme les problèmes liés à la vieillesse et cela avec naturel : maladie, hospitalisation de la personne âgée, émotions soudaines, perte momentanée de la mémoire, répétition de mêmes souvenirs... Enfin mes élèves se sont concentrés plus que de coutume sur les récits de vie, ont pris des notes, les ont rectifiées semaine après semaine, ont restitué leur travail issu de leur choix, de leur volontariat : ils se sont valorisés tout en permettant aux anciens de se valoriser eux-mêmes », conclut le professeur de français.


Publié le Mercredi 14 Octobre 2009 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4908 fois