Sommaire
Senior Actu

Suisse : des cellules aménagées dans une prison pour accueillir les détenus seniors

Dans un monde qui vieillit, les prisonniers vieillissent eux-aussi. Normal. Ce qui entraine, et surtout, ce qui va entrainer dans les années à venir une nécessaire adaptation des prisons afin de pouvoir continuer à accueillir des détenus de plus en plus âgés. C’est justement ce que vient d’annoncer le Canton de Genève qui planifie l’aménagement de 45 places pour prisonniers seniors.


Suisse : des cellules aménagées dans une prison pour accueillir les détenus seniors
C’est une véritable tendance dans l’univers carcéral depuis une petite dizaine d’années. Les prisonniers vieillissent et les prisons doivent s’adapter. C’est vrai en Suisse, mais c’est aussi vrai au Japon, en France, aux Etats-Unis, etc. Bref, dans tous les pays aux populations de plus en plus âgées.
 
Par exemple, le nombre de personnes âgées incarcérées dans les prisons helvétiques a doublé entre 2003 et 2013, passant de 99 à 196. Et ce n’est qu’un début… Au Japon, les quelques soixante-dix centres pénitenciers ont du se transformer pour répondre aux nouveaux besoins de ces détenus âgés. Certains sont maintenant équipés de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et disposent d’infirmières spécialement formées qui aident les prisonniers à prendre leurs repas.
 
Dans ce contexte, le canton de Genève vient d’annoncer la programmation de 45 places spécialement aménagées pour les besoins des prisonniers seniors. Ce qui représente 10% de la capacité de la nouvelle prison genevoise des Dardelles. Ces 45 places seront réparties dans trois quartiers pénitenciers spécifiques et seront réservés à des détenus plus âgés confrontés à des problèmes médicaux et/ou des soucis de mobilité.
 
Dans des prisons déjà largement surpeuplées et souvent obsolètes, la hausse du nombre d’aînés incarcérés (purgeant de longues peines ou criminels seniors) constitue un véritable défi pour les établissements pénitentiaires (adaptation des locaux, prise en charge spécifique des prisonniers vieillissants, détenus atteints de pathologies lourdes, etc.)


Publié le Jeudi 12 Février 2015 dans la rubrique Société | Lu 982 fois