Sommaire
Senior Actu

Suicide : l'AQRP met en place un premier projet ciblant les baby-boomers québécois

A l'occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide, l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) annonce la mise en place d’un important projet de quatre portant sur la prévention du suicide chez les seniors de 50 à 64 ans.


« Depuis 2007, la prévention du suicide est la cause sociale officiellement soutenue par l'Association. Nous avons rapidement constaté que les personnes âgées de 50 à 64 ans peuvent vivre des problématiques particulières qui se reflètent dans les taux de suicide observés au fil du temps. Nous sommes donc très fiers de ce premier projet en prévention du suicide ciblant spécifiquement les baby-boomers du Québec », a déclaré Mme Madelaine Michaud, présidente de l'AQRP.

En 2006, le Québec a enregistré son taux de mortalité par suicide le plus bas des 25 dernières années, soit un taux de 14,8 par 100 000 personnes. Toutefois, selon l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le seul groupe pour lequel aucune baisse de la mortalité par suicide n'est observée, à la fois en nombre et en taux, est celui des 50 à 64 ans.

A titre d'illustration, entre 1999 et 2006, le taux de suicide chez les 50 à 64 ans s'est maintenu en moyenne à 21,3, alors que celui de l'ensemble de la population est passé de 22,2 en 1999 à 14,8 en 2006. Environ 300 personnes de 50 à 64 ans décèdent par suicide chaque année au Québec, dont environ 70% d'hommes.

Essentiellement, le projet présenté par l'AQRP vise le déploiement d'un réseau panquébécois de « sentinelles » formées afin de dépister les signes précurseurs d'une crise suicidaire et référer les personnes vers les ressources appropriées, comme le recommande l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS).

Selon les recherches, de 60 à 80 % des personnes âgées qui se suicident souffrent d'une dépression. L'accumulation de pertes, comme la perte d'un travail significatif ou la perte de la viabilité financière, représente un facteur de risque.

« Depuis plusieurs mois, l'AQRP travaille d'arrache-pied afin d'alerter les décideurs à la problématique du suicide chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Nous sommes heureux de constater que le message a été entendu : le gouvernement du Québec nous accorde aujourd'hui les moyens de mettre en place une action concrète ciblant spécifiquement les besoins des personnes de 50 à 64 ans. Nous serons heureux de contribuer, à notre mesure, à amener les personnes suicidaires, leur entourage et les personnes endeuillées par le suicide à sortir de l'isolement et à demander de l'aide, notamment par la ligne 1 866 APPELLE », a conclu Mme Michaud.

Fondée en 1968 et comptant plus de 23 000 membres, l'AQRP est la principale association indépendante représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au Québec. L'Association accueille également les personnes préretraitées de 55 ans et plus et toute personne aînée qui souscrit à ses objectifs. L'AQRP se distingue enfin par son implication citoyenne soutenue en faveur des enjeux qui touchent toutes les personnes aînées du Québec.
Suicide : l'AQRP met en place un premier projet ciblant les baby-boomers québécois


Publié le Jeudi 18 Septembre 2008 dans la rubrique Société | Lu 5498 fois