Sommaire
Senior Actu

Stimuler le cerveau des seniors… à la dure !

Selon une récente étude canadienne réalisée par des chercheurs de l’Université de Toronto, publiée par la revue scientifique en ligne Psychology and Aging, les aînés assimilerait mieux les nouvelles informations lorsqu’ils apprennent « à la dure » !


Passé un certain âge, si vous souhaitez apprendre de nouvelles choses… Il va falloir cravacher ! Et ne pas craindre d’apprendre « à la dure » par le biais de la méthode « essai/erreur » estiment des chercheurs canadiens de l’institut de recherche Rotman, un centre affilié à l’Université de Toronto.

En effet, selon ces scientifiques, les ainés retirent plus de bénéfices que les jeunes en mémorisant les informations à l'aide d'une méthode plus radicale comme celle de l' « essai/erreur ».

« La littérature scientifique a traditionnellement prôné l'apprentissage sans erreur pour les adultes âgés. Cependant notre étude a montré que lorsqu'ils étudient une matière très conceptuelle leur permettant d'établir une relation significative entre leurs erreurs et l'information correcte qu'ils sont censés retenir, les faux-pas peuvent jouer un rôle tout à fait positif dans le processus d'apprentissage » estime la chercheuse Andrée-Ann Cyr

Des résultats qui viennent contredire d'autres travaux qui montrent que les erreurs commises en cours d'apprentissage nuirait à la mémorisation chez les aînés et que la méthode passive dite « sans erreurs » avec la réponse correcte fournie à l'apprenant, serait meilleure pour le cerveau.

Bon, sinon, pour ceux qui ont la tête trop dure, il reste encore la bonne vieille méthode : un coup de règle sur le bout des doigts à chaque erreur. Comme avant !


Publié le Lundi 29 Août 2011 dans la rubrique Santé | Lu 1814 fois