Sommaire
Senior Actu

Souvent, Régine oublie… : un témoignage drôle et émouvant sur Alzheimer

Anne-Sophie Mauffré, auteur-photographe indépendante, publie sous le titre « Souvent, Régine oublie... », un travail photographique et sonore réalisé avec Régine David, bientôt centenaire et atteinte de troubles apparentés à la maladie d'Alzheimer. L’artiste connait Régine depuis de nombreuses années, mais depuis 2002, Anne-Sophie suit la vieille dame et l’accompagne en tant que photographe sociale et amie. Résultat, ce livre intergénérationnel rédigé à quatre mains et préfacé par le psychiatre Jean Maisondieu. Un témoignage hors du commun, drôle et pétillant sur le grand âge.


Régine est une femme splendide, aimante, vivante et libre. Mais, de plus en plus « Souvent, Régine oublie ».

Elle oublie les gestes simples, radote, perd ses peignes, dort dix-huit heures par jour et continue de rêver à Léonard, son grand amour, dont l’atelier, pourtant, a été rasé il y a plus de trente ans. Régine se souvient aussi. Alors elle philosophe sur la vie, la mort, le temps qui passe. Et Alzheimer.

Régine David est née en 1910 : « Si tu parles de ma maladie, tu ne le vendras jamais, ton bouquin... Les gens, ils ont besoin de rêver. Dis que j’ai des amants dans mon placard, invente un truc plus vendeur, je te fais confiance ! Alzheimachin, c’est la maladie quand on répète tout le temps ? Et bien tu diras que je suis une fille à répétition, et que pour l’amour, c’est pareil ! Enfin... Enrobe un peu, si jamais c’est publié, qu’on ne dise pas de moi que je suis une dévoyée ».

Anne-Sophie Mauffré est née en 1972. Elle est auteur-photographe indépendante. Elle connaît Régine depuis près de trente ans. À l’aggravation des troubles de mémoire de son amie peintre, elle lui propose un projet informel sous forme de jeu, en nommant Régine rédactrice en chef du livre de sa vie d’artiste. Un prix attribué lors d’un concours radiophonique, organisé sur France Inter par Sandrine Mercier les encourage à partager avec le grand public ce témoignage émouvant, drôle et pétillant. Comme un revers de la main pour combattre la maladie.

Résultat, un livre en forme de portrait. Celui d’une presque centenaire géniale, qui se raconte à sa façon, devant l’objectif d’Anne Sophie. Fruit d’un amour infini entre ces deux femmes, la jeune photographe et la vieille artiste peintre, ce bouquin est une belle claque aux idées reçues. Hier et aujourd’hui ne font qu’un. Et c’est ce qui fait la magie du livre. De fait, cet ouvrage est un voyage au bout de l’oubli mais également un témoignage émouvant sur toute une vie consacrée à la peinture et aux artistes.

« J’ai engagé un gros travail de fond depuis 2002 avec Régine David, 98 ans, atteinte de démence apparentée à la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, nous venons d’écrire à quatre mains le livre de ses mémoires grâce aux enregistrements et prise de vue hebdomadaires depuis six ans » confie Anne-Sophie. Et de préciser : « Je voulais changer le regard sur la démence. On ne renvoi à ces gens que l’image de ce qu’ils sont devenus alors qu’ils ont tant été. »

La maladie d’Alzheimer n’a pas entamé le mordant de la vieille dame, encore moins sa joie de vivre. Un message d’espoir pour tous les proches de ceux qui, un jour, oublient…
Souvent, Régine oublie… : un témoignage drôle et émouvant sur Alzheimer

Paroles de Régine David (retranscrites dans le livre grâce aux enregistrements sonores d’Anne-Sophie Mauffré)

« Faut pas vieillir ma petite fille.
Avant, je chantais, aujourd’hui, je déchante
»

« J’ai une mémoire d’éléphant
pour les choses qui m’intéressent,
le reste, ça m’est bien égal
»

« Si l’esprit est là, la parole n’est pas.
Et si la parole est là, alors l’esprit n’est plus.
Alors que faire ?
Si je perds la mémoire,
je suis foutue ma p’tite fille
»

« Souvent, Régine oublie »

Régine David (textes) et As Mauffré (photographies/sons)
Editions transhumaines, nov. 2007
140 pages / 100 photographies argentiques n&b
CD audio 45 min/ pastilles de vie sonores de Régine au quotidien

Coup de coeur des libraires
Exposition itinérante sonore / 20 cadres
Prix radio France Inter, juin 2007 (« Au détour du monde » / Sandrine Mercier)

Prix de vente public : 23,50 euros ttc + 3 euros de ports

Pour commander le livre souventregineoublie@yahoo.fr


Publié le Mardi 9 Décembre 2008 dans la rubrique Intergénération | Lu 5722 fois