Sommaire
Senior Actu

Sourdline : un centre d’appel pour améliorer l’accessibilité des sourds et malentendants

Pas toujours simple de se faire entendre au téléphone quand on est malentendant… Et pourtant, de nos jours, difficile de s’en passer. En effet, de nombreuses marques ou entreprises mettent en place de lignes téléphoniques dédiées aux renseignements… Une solution ? Sourdline, le premier centre d’appels spécialisé à destination des sourds et malentendants.


Certes de nos jours, il est facile de trouver –pratiquement- n’importe quelle information sur le web… Encore faut-il savoir chercher…
 
Dans ce contexte, un appel reste souvent bien plus rapide et efficace. Notamment pour les personnes âgées qui ne sont pas toujours à l’aise sur Internet.
 
Toutefois, quand l’audition commence à faiblir, passer un coup de fil devient vite un challenge. Entre l’attente, les répondeurs téléphoniques, etc.
 
Afin de venir en aide à cette clientèle de personnes sourdes ou malentendantes (âgées ou pas d’ailleurs), la société Sourdline propose aux entreprises et organismes publics de prendre en charge pour leur compte leur relation clientèle, usagers, ou administrés.
 
C’est par exemple le cas de l’assureur Macif qui utilise ce service depuis le mois de juin 2014 pour permettre à ses sociétaires et futurs clients de bénéficier de solutions dans le cadre de sa politique handicap. Désormais, ces personnes peuvent contacter l’assureur soit par visio-interprétation, soit par tchat. Naturellement, les conseillers Sourdline sont des personnes sourdes ou malentendantes qui maitrisent la langue des signes mais aussi la culture sourde et en connaissent toutes les particularités.  
 
« La Macif a souhaité enrichir son service qui ne proposait qu’un échange en langue des signes français (LSF) oubliant tous ceux qui ne la pratiquent pas. Grâce à ce service, le groupe optimise l’ensemble de son dispositif et  sera en mesure de proposer des prestations variées et qui répondent aux besoins et attentes de cette population qui présente une grande diversité liée aux modes de communication utilisés, à l’âge d’apparition de troubles auditifs et au niveau de déficience », explique Caroline Mitanne, fondatrice et directrice de Sourdline.


Publié le Mercredi 25 Juin 2014 dans la rubrique Divers | Lu 849 fois