Sommaire
Senior Actu

Solidarité Autonomie Seniors : B2V lance un Prix de 50.000 euros pour accompagner le vieillissement

Le groupe de protection sociale B2V vient d’annoncer dans un communiqué, le lancement du prix « Solidarité Autonomie Seniors » destiné à encourager l’innovation sociale. Ce prix, doté de 50 000 euros, récompensera les actions et les projets innovants qui participent à l’accompagnement du vieillissement. Détails.


De plus en plus d’organismes et de municipalités organisent des « prix » visant à accompagner ou favoriser le « bien vieillir » ou le « vieillissement actif » sous toutes ses formes. Signe que les temps changent, que le monde évolue, que les mentalités progressent… Voici le dernier en date.

Ouvert à tout organisme à but non lucratif (association, collectivités locales, etc), le prix Solidarité Autonomie Seniors illustre l’engagement de B2V auprès des acteurs de terrain qui apportent des réponses aux problématiques liées à l’avancée en âge.

La première édition s’articule autour des quatre thèmes orientés vers l’accompagnement du vieillissement :

Encourager la participation sociale des retraités

Il s’agit de valoriser toute action visant à mettre en lumière et développer l’engagement des retraités dans la vie sociale. Le concept de « vieillissement réussi » traduit la conjugaison de plusieurs facteurs favorables dont un est reconnu aussi déterminant que celui de la santé : le maintien d’une activité (travail ou bénévolat). Cette dernière favorise une vie épanouie dans la longévité en ce sens qu’elle procure un lien relationnel ainsi que le sentiment d’être utile et intégré à la société : l’activité des seniors contribue par ailleurs à la promotion des liens intergénérationnels.

Favoriser le maintien de l’autonomie à domicile des personnes âgées dépendantes

Il s’agit d’encourager la diversification des solutions apportées dans tous domaines susceptibles d’améliorer la prise en charge et le confort de vie des personnes dépendantes à domicile, notamment sur le plan de l’offre de service, de l’habitat, des transports et des nouvelles technologies.

La perte d’autonomie implique de répondre à des situations très diverses (selon le degré de dépendance de la personne âgée, son type d’habitat, la présence ou l’absence de proches…) dont le nombre va s’accentuer au fil des ans avec le vieillissement de la population. Par ailleurs, les effectifs et disponibilités des aidants naturels vont très probablement se réduire dans les années à venir. En appui de l’aide humaine classique, indispensable, une série de solutions nouvelles et complémentaires devront émerger afin de faire face aux besoins présents et futurs.

Soutenir les retraités en situation de précarité

Il s’agit de promouvoir les initiatives visant à éviter ou à briser les situations d’isolement des retraités à bas revenus. Ils sont exposés à un isolement qui accroît leur vulnérabilité, entraîne le repli sur soi, la solitude, et limite l’accès aux soins et aux droits sociaux. Le moindre aléa détériore les conditions de vie et accentue le phénomène de solitude. Le taux de pauvreté des personnes âgées s’élève à 10% selon l’ONPES (rapport2009/10 de l’observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale).

Soutenir les aidants familiaux et bénévoles de personnes âgées dépendantes

Il s’agit d’encourager toute approche visant à détecter, anticiper et évaluer les besoins de l’aidant afin de mieux l’accompagner et réduire les risques inhérents à sa situation (stress, épuisement…). D’une manière générale, l’aidant naturel, parfois lui-même âgé, est confronté à une quadruple charge : psychologique, affective, physique et financière. Cependant la demande d’aide des familles intervient le plus souvent tardivement ; quelquefois il est pris conscience de l’usure de l’aidant au moment de son hospitalisation ou d’une situation de maltraitance. Ses besoins sont d’ordre pluridimensionnel : soutien psychologique, information, acquisition de compétences, structures de répit.

Quatre prix seront décernés au cours du 2ème trimestre 2012 : le prix spécial doté de 20.000 euros, 15.000 euros (1er prix), 10.000 euro (2ème prix) et 5.000 euros (3ème prix). Les candidats peuvent déposer leurs dossiers jusqu’au 31 janvier 2012.


Publié le Jeudi 20 Octobre 2011 dans la rubrique Social | Lu 1587 fois