Sommaire
Senior Actu

Soigner les dents et les gencives pour prévenir le risques des maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Participer à leur dépistage s’avère donc essentiel pour notre santé. Dans ce contexte, et contre toute attente, le dentiste peut également jouer un rôle important dans la prévention de ces pathologies. Le point avec le Pr Philippe Bouchard, odontologiste des hôpitaux et responsable du département de parodontologie de l’Université Paris-Diderot.


Soigner les dents et les gencives pour prévenir le risques des maladies cardiovasculaires
Les maladies parodontales sont des maladies inflammatoires plurifactorielles d’origine bactérienne qui atteignent les tissus mous et durs qui supportent les dents. Elles sont liées à l’accumulation de la plaque dentaire, organisée sous forme de biofilm à la surface des dents.
 
Il existe plusieurs formes de maladies parodontales, la plus fréquemment rencontrée étant la parodontite chronique. Dans les pays industrialisés, plus de 40% de la population est atteinte de parodontite chronique.
 
De nombreuses études se sont penchées sur le lien entre les maladies parodontales et les maladies cardio-vasculaires. Et résultat : le risque de survenue de ces dernières s’avère significativement supérieur chez les sujets atteints d’une maladie parodontale ! De la même façon, les maladies parodontales augmentent le risque de survenue d’un accident vasculaire cérébral et d’un infarctus du myocarde après ajustement sur les facteurs de risque communs à ces deux maladies (tabac, diabète, etc.).
 
A noter que des études ont également montré une association entre les maladies parodontales et l’hypertension artérielle.
 
Le traitement des maladies parodontales entraînerait une amélioration des constantes associées au risque cardio-vasculaire. Ainsi, une étude réalisée sur plus de 11.000 sujets a montré qu’une mauvaise hygiène orale était associée à un risque augmenté de survenue d’une maladie cardiovasculaire.
 
En conclusion, une bonne hygiène bucco-dentaire et le traitement parodontal auraient un rôle préventif vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires.
 
Article publié dans le cadre du congrès 2015 de l’Association Dentaire Française qui s’est tenu cette année sur le thème de la R-évolution numérique.


Publié le Mardi 1 Décembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1220 fois