Sommaire
Senior Actu

Singapour : des feux rouges à la disposition des piétons seniors

La ville-état de Singapour (Asie du sud-est), qui compte presque 10% de personnes âgées de plus de 65 ans, s’avère particulièrement soucieuse du sort de ses aînés… Ainsi, sur certaines grandes voies ou à certains carrefours, des feux rouges s’adaptent à la vitesse des anciens…


Singapour : des feux rouges à la disposition des piétons seniors
D’une manière générale, Singapour (qui signifie « ville du lion ») est un endroit dans le monde où la prévention fait partie du quotidien des habitants.
 
Autant dans le domaine de la santé que sur le lieu de travail et bien évidemment, sur les routes…
 
Le gouvernement local est bien conscient que les piétons âgés sont une population particulièrement à risque en matière d’accident de la route. En effet, avec l'âge les perceptions peuvent se brouiller et la mobilité diminuer ! De plus, il faut savoir que le moindre petit choc -qui blesserait sans gravité un adulte- peut devenir dramatique, voire fatal chez les seniors.
 
Dans cet esprit, le gouvernement local a installé sur certaines grandes voies ou à certains carrefours, des feux rouges qui s’adaptent à la vitesse des personnes âgées. Plus concrètement, les seniors reçoivent une carte (de format carte de crédit) qui leur permet, lorsqu’ils doivent traverser une route, de signaler qu’ils sont âgés.

Pour ce faire, il passe cette carte magnétique devant une borne qui allonge alors la durée du feu rouge. Ce qui permet aux ainés de traverser à leur vitesse, sans stress et d’arriver de l’autre côté de la route en toute sécurité.  
 
Selon un rapport de l’European Transport Safety Council (ETSC), présenté le 26 mai 2008 à Bruxelles (Belgique), si aucune mesure n’est prise par les différents pays afin d’améliorer et de sécuriser la circulation des seniors, un tiers des décès survenant dans des accidents de la route concernera des personnes de 65 ans et plus d’ici 2050.
 
De nos jours, 8.000 personnes âgées de 65 ans) décèdent chaque année sur les routes européennes (UE 27), ce qui représente un décès sur cinq pour 17% de la population. Ainsi, les plus de 65 ans courent donc 16% de risques supplémentaires de mourir dans un accident de la route que les plus jeunes, estime ce rapport de l’ETSC… 


Publié le Mardi 8 Avril 2014 dans la rubrique Transports | Lu 959 fois