Sommaire
Senior Actu

Silver Economy : le point de vue d’Arnaud Montebourg

Nous vivons et vivrons désormais plus longtemps et, globalement, en meilleure santé que nos aînés. Tel est le sens de l’histoire démographique de notre société. Elle nous invite à transformer notre vision de la société du futur. La vieillesse n’est pas un handicap social et nous serions impardonnables si elle devait devenir un motif d’exclusion de la société : vieillir isolé, pauvre, fragilisé et dépendant.


L’antidote à ce scénario noir se fabrique d’abord dans nos têtes. C’est une bataille culturelle à laquelle nous sommes tous convoqués. La société française ne se porte jamais mieux que lorsque les solidarités entre les générations sont intensément actives.
 
Les créateurs, les entrepreneurs, chefs d’entreprises « made in France » quant à eux ont l’opportunité et la responsabilité de convertir leur créativité, leur savoir-faire, leur sens de l’anticipation alliés aux techniques nouvelles notamment numériques, en nouveaux objets et services. Dans les logements, les transports, la santé à domicile, l’accès à la culture… ils participeront à réinventer la vie des seniors et trouveront là des marchés prometteurs pour eux.
 
Nos entreprises, qu’elles développent ou distribuent des produits technologiques, des biens de consommation courante ou qu’elles offrent des services de proximité, vont donc devoir s’adapter à la population des seniors. Mais, bien au-delà, elles devront imaginer, concevoir et réaliser les produits et services qui seront utilisés dans 10 ou 20 ans par nos actuels cinquantenaires, dont les modes de vie n’ont déjà rien à voir avec ceux de la génération précédente. Intellectuellement, le challenge s’avère passionnant et propice à l’expression des talents, y compris de nos jeunes diplômés.
 
Déjà de nombreuses initiatives privées et publiques ont déjà été prises en ce sens et les réflexions menées dans le cadre des groupes de travail initiés par Michèle Delaunay, dont je salue ici la qualité, montrent la diversité, l’engagement et, dans de nombreux domaines, l’excellence des acteurs mobilisés autour de thématiques comme la mobilité des seniors, leur accès aux nouvelles technologies, leur sécurité, leur autonomie à domicile…
 
Il s’agit aujourd’hui de conforter ces initiatives en les coordonnant et en mobilisant ceux des acteurs qui ne s’y sont pas encore engagées. C’est cette grande ambition que nos deux ministères vont s’attacher à construire dans les mois qui viennent, en plaçant la question de la Silver Economy au coeur de nos programmes d’actions.
 
Mais c’est ensemble, toutes générations et toutes compétences confondues, que nous construirons cette économie du vieillissement actif, en abordant cette période de vie, comme un véritable levier pour la recherche, l’innovation, la production et l’emploi résidentiel au service du développement de notre pays.
 
Mieux, en conduisant les jeunes générations vers une société plus attentive aux autres et centrée sur le bien-être des individus les plus fragiles et en redonnant à nos aînés, actifs comme en perte d’autonomie, la place qu’il leur revient dans la vie sociale, nous pourrions contribuer à réconcilier les français entre eux, et tout simplement à nous redonner espoir en notre avenir.
 


Publié le Mardi 30 Avril 2013 dans la rubrique Chroniques | Lu 1215 fois