Sommaire
Senior Actu

Seniors et vaccinations

Alors qu’avait lieu la semaine dernière, la 9ème Semaine européenne de la vaccination, organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Institut national de la prévention et de l’éducation pour la santé (Inpes) revient sur l’importance de la vaccination à tous les âges de la vie, même après 65 ans. Rappelons que vaccination reste le mode de prévention le plus efficace pour certaines maladies infectieuses (tétanos, polio, rougeole, méningite C, etc.).


Seniors et vaccinations
De nos jours, les seniors restent actifs plus longtemps qu’avant. Pour autant, plus on avance en âge, plus on peut devenir sensibles à certaines infections. Dans ce contexte, et pour profiter au maximum de votre temps libre et de vos loisirs, sachez qu’il vaut mieux se protéger des maladies infectieuses qui peuvent être évitées grâce à la vaccination.
 
Ainsi, à partir de 65 ans, le rappel du vaccin combiné tétanique, poliomyélitique et diphtérique doit être effectué tous les dix ans (à 75 ans, 85 ans, etc.). Celui contre la grippe (ce n’est pas faute de le répéter chaque saison), lui, doit être renouvelé chaque année avant le début de l’épidémie, en général à l’automne.
 
Par ailleurs, avant chaque  voyage, il convient de voir son médecin au moins un mois avant le départ afin qu’il vérifie que les vaccinations sont bien à jour et pour qu’il puisse procéder aux vaccinations nécessaires en fonction du pays visité si nécessaire. Cette recommandation est valable à tous les âges de la vie, mais les personnes âgées sont plus vulnérables aux infections avec des conséquences plus graves que pour un adulte en bonne santé.

Enfin, la vaccination contre la coqueluche est recommandée également aux grands-parents qui gardent fréquemment leurs petits enfants de moins de 6 mois.

Vaccination senior : questions/réponses avec l’Inpes

Les maladies évitables par la vaccination sont-elles graves ?

Oui, les maladies telles que le tétanos sont des maladies graves qui peuvent entraîner de sérieuses complications voire le décès chez les adultes de plus de 65 ans. En prenant de l’âge, on devient plus fragile vis-à-vis des maladies et le corps se défend moins facilement. Les personnes âgées ont un risque plus important de maladies et de complications que les personnes plus jeunes, et plus de difficultés à en guérir : c’est le cas pour la grippe par exemple. Se faire vacciner permet également de protéger son entourage, car les microbes circulent moins dans un groupe de personnes bien vaccinées.
 
Depuis que je suis en retraite, je passe beaucoup de temps au grand air, cela me protège-t-il des maladies infectieuses ?

Non, jardiner, bricoler, se promener dans la nature, sont d’excellents moyens de rester en forme mais qui ne vous protégeront pas des infections. Les activités de plein air sont autant d’occasions de se blesser et de vous exposer au tétanos. Le microbe qui en est responsable, très résistant, vit dans la terre très longtemps et se transmet par des petites plaies (égratignures, piqûre de rosier).
 
Si vous contractez le tétanos au cours d’une petite blessure par exemple, les risques de décès sont importants. La vaccination contre le tétanos, renouvelée tous les dix ans à partir de 65 ans est très efficace et vous protégera totalement.
 
Les microbes circulent dans notre environnement et d’une personne à une autre. Par exemple, vous pouvez attraper la grippe lorsqu’une personne atteinte tousse ou éternue à côté de vous, ou quand vous saisissez la poignée de porte d’un magasin que cette personne grippée aura manipulée après s’être mouchée. Éviter les microbes est impossible, c’est pourquoi il est important d’être bien vacciné pour en limiter la propagation.


Avoir ses vaccinations à jour, faire un rattrapage, qu’est-ce que ça veut dire ?

Avoir ses « vaccinations à jour », c’est avoir reçu les vaccins recommandés en fonction de son âge et avec le bon nombre d’injections nécessaire pour être protégé. Si l’on a oublié un rappel. Il suffit simplement de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. On parle de « rattrapage ». Pour être sûr de savoir où on en est dans ses vaccinations, il est important de faire inscrire le nom des vaccins et la date de la vaccination dans son carnet de santé ou dans son carnet de vaccination. Cela permet de savoir précisément contre quelles maladies infectieuses on a été vacciné.
 
Qu’est-ce que le « calendrier des vaccinations » ?

Le calendrier des vaccinations, appelé aussi calendrier vaccinal, précise les vaccinations nécessaires, en fonction de l’âge et des risques. C’est donc l’ensemble des recommandations vaccinales permettant à tous d’être protégés efficacement contre certaines maladies tout au long de la vie. Il est rendu public chaque année par le ministre de la Santé, qui s’appuie sur l’expertise du Haut Conseil de la santé publique.


Publié le Mercredi 29 Avril 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1396 fois