Sommaire
Senior Actu

Seniors et objets connectés font bon ménage

Pratiquement pas un mois ne se passe sans qu’un nouveau sondage viennent s’intéresser aux rapports qu’entretiennent les seniors avec les objets connectés et/ou les nouvelles technologies. Preuve que ce marché est en plein « boom ». Dernier en date ? Celui de l’Institut Français des Seniors, qui met en lumière le regard des seniors sur la e‐santé, un sujet qui va impacter la médecine de demain.


Avec l’arrivée des nouvelles technos et notamment avec le développement des divers objets connectés, le suivi de notre santé va évoluer dans les années à venir. Avec surement plus de prévention et donc, un vieillissement en meilleur santé. Bien évidemment, les seniors sont les premiers concernés par les questions de santé, mais comment ressentent-ils l’arrivée de ces technologies dans le domaine de la santé ? Voici les grandes lignes de ce nouveau sondage.  
 
Selon ce sondage, les trois-quarts des seniors ont déjà entendu parler des objets connectés, alors même que leur diffusion reste encore limitée. Globalement, les plus de 70 ans se sentent autant concernés par les objets connectés que les jeunes seniors de 50/60 ans. Par ailleurs, près du tiers des 50 ans et plus ont déjà utilisé des objets connectés. Ils semblent y trouver une vraie valeur ajoutée puisque 81% les utilisent toujours !
 
Les deux objets qui intéressent le plus les seniors hexagonaux sont, sans trop de surprise, les montres mesurant le rythme cardiaque et les tensiomètres. Viennent ensuite les produits technologiques qui faciliteront le maintien à domicile, puis le pilulier électronique et les caméras qui détectent les chutes et alertent les proches. Les seniors ont foi en l'avenir de ces objets dans la prévention des accidents de santé et le maintien à domicile alors qu’il y a encore quelques années, la plupart considéraient que ces produits étaient trop intrusifs dans leur quotidien. Manifestement les temps changent...
 
Les objets connectés permettent de produire des données chiffrées sur sa santé. Mais qu’en faire ? Si l’interprétation des résultats était défaillante, cela pourrait conduire à des comportements inadaptés voire dangereux. Ainsi, une large majorité (84%) des seniors souhaitent communiquer les résultats directement à leur médecin. Et plus des deux-tiers (68%) le contacteraient pour faire le choix d’un objet. Le référent santé absolu reste plus que jamais le médecin.
 
Enfin, 60% des sondés souhaitent que les futurs objets connectés puissent les prévenir en cas de problème de santé. D’autre part, une réduction de cotisation de la part de la mutuelle ou de l’assurance les inciterait à les utiliser (47% y seraient favorables).  
 
* Résultats issus d’un questionnaire réalisé du 9 au 25 mars 2016 par internet sur le panel de l’Institut Français des Seniors et les internautes de Medisite. En tout, 1.600 répondants, composés exclusivement de 50 ans et plus.


Publié le Mardi 5 Avril 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 4193 fois