Sommaire
Senior Actu

Seniors et accidents domestiques : comment les éviter

Chutes, brûlures, intoxications… Chaque année, plus de 2.000.000 de seniors sont victimes d’accidents domestiques entrainant le décès d’environ 10.000 personnes de plus de 65 ans. Face à ce constat, il est indispensable d’adopter les bons réflexes pour sécuriser le logement et ainsi, éviter l’accident !


Sport, jardinage, cuisine, voyage ou encore garde des petits-enfants, les seniors sont de plus en plus actifs.
 
Cette activité n’empêche malheureusement pas les problèmes de santé apparaissant naturellement avec l’âge.
 
La baisse de la vue, les rhumatismes ou encore la diminution de l’équilibre entrainent une hausse de la probabilité d’avoir un accident domestique.
 
On constate d’ailleurs que 80% des accidents subis par les ainés sont des accidents de la vie courante (AcVC) avec en première ligne, la chute, qui représente les trois-quarts de ces malheurs.
 
Pourtant, mettre en place les bons réflexes et les bons aménagements permet de diminuer significativement les risques. 

Stannah
Conseil n°1 : adapter son logement pour prévenir les accidents

Parmi les endroits les plus dangereux de la maison, notons la cuisine et la salle de bain, les points d’accès à l’escalier et les ouvertures diverses (portes, fenêtres et balcons). La cuisine doit être particulièrement sécurisée, car les risques de brûlures et de chocs électriques sont nombreux. La salle de bain quant à elle, est propice aux glissades entrainant des chutes. Enfin, les escaliers, portes et fenêtres mal appréhendés peuvent également entrainer des chutes et des traumatismes.
 
Il est donc indispensable d’adapter le logement en conséquence. D’une façon générale, évitez tout obstacle au sol. Et gardez une maison en ordre !
 
Les escaliers doivent être sécurisés, la rampe doit être solide et stable. Un monte-escalier doit être envisagé au-delà d’un certain âge pour sécuriser cette zone dangereuse de la maison. Mais attention, l’installation doit être réalisée par un spécialiste. C’est le cas, par exemple, de Stannah leader sur le marché des montes-escaliers. Leur expérience vous permettra de vous orienter vers le modèle adapté au logement et aux conditions physiques du senior. Quelle que soit la forme de votre escalier (droit, tournant, extérieur…) des modèles peuvent s’adapter. Des sites spécialisés tels Monte Escalier Electrique.fr peuvent vous aider en parallèle à bien choisir votre modèle.
 
Installez des éclairages adaptés afin de ne pas avoir de zone d’ombre pouvant entrainer une mauvaise perception et donc des chutes. Placez des revêtements anti dérapant dans les zones critiques telles la cuisine, la salle de bain et les débuts et fins d’escaliers.
 
Conseil n°2 : surveiller son alimentation

Une alimentation équilibrée permettra de maintenir l’autonomie du senior. En effet, la dénutrition et la fonte musculaire peuvent être le signe d’une mauvaise alimentation et augmenter les risques d’accidents. Certaines entreprises proposent la livraison de repas adaptés au régime alimentaire de la personne, cela peut être un excellent moyen de garantir une alimentation équilibrée.
 
Conseil n°3 : maintenir une activité physique douce

L’ostéoporose, le diabète ou encore les maladies du système cardiovasculaire peuvent être limités grâce à une activité physique régulière. Il est ainsi recommandé de pratiquer 30 minutes chaque jour d’exercice pour maintenir une bonne santé. Attention, les exercices doivent être doux et adaptés aux séniors. La marche ou l’aquagym peuvent par exemple être adaptés.
 
Ces conseils vous permettront d’éviter en grande partie les accidents domestiques. N’hésitez pas à en discuter avec vos parents séniors afin de les sensibiliser au sujet.


Publié le Mercredi 4 Juin 2014 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1469 fois