Sommaire
Senior Actu

Seine-Saint-Denis : un malfrat s’en prend aux seniors avec l’aide de gâteaux à la morphine

Depuis quelques temps, un cambrioleur s’en prend à des personnes âgées dans un département du nord de Paris, la Seine-Saint-Denis (93). Son modus operandi est simple : il noue le contact avec des retraités, leur propose un gâteau à la morphine et les détrousse pendant qu’ils sont drogués, indique un récent article du quotidien Le Parisien.


Vols, agressions, arnaques, abus de confiance,… la liste des méfaits est longue et l'esprit créatif des voleurs sans limite. Mais ce malfrat a l’imagination encore plus fertile que ses confrères…

En effet, comme l’indique un récent article du quotidien Le Parisien, il détrousse ses victimes âgées après leur avoir fait la causette et proposé une petite part de gâteau (fourré à la morphine) puis les détrousse…

« Depuis le mois de mars, au moins une dizaine de faits similaires ont été recensés en Seine-Saint-Denis. La plupart ont été perpétrés à Montreuil-sous-Bois et dans quelques communes environnantes, relate une source proche de l’affaire » précise encore le quotidien.

Certes, le procédé peut apparaître –a priori- inoffensif. Toutefois, ce malfaiteur met véritablement la vie de ses victimes en danger. En effet, ces personnes âgées (souvent plus de 70 ans et souvent polymédicalisées) peuvent succomber à une surdose de drogue.

Selon les responsables de l’enquête, il s’agit d’un homme affable, de 30/40 ans, qui agit toujours à visage découvert. Il peut aborder les gens chez eux ou dans la rue…

Dans tous les cas de figures, que vous habitiez la Seine-Saint-Denis ou un département limitrophe, lorsqu’une personne se présente chez vous sous un prétexte quelconque (plombier, dératiseur, antiquaire, employé du gaz, et même faux policier) soyez prudents. En cas de doute, composez le 17 pour prévenir la police.

Rappelons que fin 2008, l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) indiquait que les victimes seniors étaient chaque année plus nombreuses. Selon ce rapport, les atteintes aux personnes âgées (Apag), dont celles commises avec violences, avaient augmenté de 35 % sur les dix premiers mois de l'année 2008.

L'OCLDI répertorie sous la rubrique Apag, les vols avec violence (« saucissonnages » à domicile), les vols à la « fausse qualité » (faux policiers ou faux employés de l'EDF) ou les escroqueries par « abus de faiblesse ».


Publié le Jeudi 10 Septembre 2009 dans la rubrique Société | Lu 2766 fois