Sommaire
Senior Actu

Sécurité routières : ce qui gène les seniors

Selon l’étude Les Français et la sécurité routière*, réalisée par OpinionWay pour le Syndicat des Equipements de la Route, le mauvais état de la signalétique et le mauvais état des routes sont les principales sources d'inquiétude des usagers seniors, que ce soit de manière générale, dans les villes ou lors des trajets de nuit.


Sécurité routières : ce qui gène les seniors
En ce qui concerne la sécurité routière, en ville, ce sont les seniors, les personnes âgées de 65 ans et plus qui expriment le plus leur inquiétude (7 à 10 points de plus que la moyenne dans toutes les situations testées). Par ailleurs, les conducteurs les moins satisfaits par la visibilité de nuit de la signalisation sur les routes se trouvent aussi parmi les plus âgés : les deux-tiers (64%) des personnes âgées de 50 ans et plus.
 
Pour Jean- Bernard Conrad, Président du Syndicat des Equipements de la Route « chaque année, le trafic de nuit (22h-6h) représente 9% du trafic total** et qu'en 2014, 43% des accidents mortels se sont déroulé de nuit*** soit un risque cinq fois supérieur entre la circulation de jour et de nuit. Un enseignement important au regard du jugement des Français qui considèrent à 55% que la visibilité de la signalisation sur les routes communales, départementales et nationales n'est pas adaptée ou pas suffisante lorsqu'il fait nuit. ».
 
La rénovation des routes et l'amélioration de la signalétique sont donc logiquement identifiées comme les principaux leviers de baisse de l'insécurité sur les routes… Les Français, notamment seniors, attendent donc des pouvoirs publics qu'ils s'engagent davantage dans ce domaine et la moitié d'entre eux sont favorables à une augmentation du budget qui y est consacré.
 
Les plus âgés sont les plus critiques : 63% des personnes âgées de 65 ans et plus considèrent que le budget investi dans ce domaine est insuffisant. Ceux qui attendent plus d'efforts de la part des pouvoirs publics ont le même profil que ceux qui ressentent davantage les défaillances des dispositifs de signalisation comme des facteurs d'insécurité : les plus âgés de 65 ans et plus ont également plus d'attentes à propos de la signalisation (67% contre 40% chez les personnes âgées de moins de 25 ans) et des glissières de sécurité (60% contre 55%).
 
Toujours selon Jean- Bernard Conrad, un des enseignements les plus importants de l'étude est que « les Français s'accordent à dire que l'équipement et l'entretien du réseau routier est inégal : tout va plutôt bien sur les grands axes mais les choses se gâtent sur les réseaux secondaires alors que c'est justement là que l'on peut compter le plus de personnes tuées sur la route ».
 
*Cette étude est destinée à comprendre et analyser la perception des Français quant à la qualité des équipements routiers et leurs attentes en termes de sécurité. Des résultats ont été mis en avant concernant la population senior.
**source ONISR 2011 et 2012
***source ONISR 2011, 2012, 2014 


Publié le Jeudi 24 Septembre 2015 dans la rubrique Transports | Lu 1168 fois