Sommaire
Senior Actu

ScienSAs’ : créer un lien entre les chercheurs retraités et les associations

Entre 2009 et 2013, plus de 300 chercheurs de l’Inserm sont partis ou vont partir à la retraite. Face à ce constat, l’Inserm a décidé de transformer ces départs en opportunités nouvelles pour le dialogue entre science et société… Il en découle ScienSAs’ pour Scientifiques seniors et associations de malades. Il s’agit d’un réseau d’échange et de partage entre les scientifiques à la retraite et les associations de malades.


Plus concrètement, ce réseau vise à rapprocher deux communautés, celle des associations de malades, qui expriment un intérêt croissant pour la recherche, et celle des chercheurs retraités qui souhaitent partager avec la société leur expérience et leur expertise.

ScienSAs’ : un lien entre chercheurs retraités et associations

L’initiative est venue d’une chercheuse de l’Inserm nouvellement à la retraite, Dominique Duménil, qui avait le souhait, ayant plus de temps libre, de partager son expertise avec la société, et notamment avec les associations de malades. Loin d’être unique, ce souhait s’est avéré partagé par d’autres chercheurs. Avec le soutien du GRAM, le Groupe de réflexion avec les associations de malades placé auprès de la Direction générale, le projet d'un réseau formel mettant en contact ces deux populations a été monté par la Mission Inserm Associations animée par Dominique Donnet-Kamel avec le plein appui du Département des ressources humaines de l’Inserm.

Pour Bernadette Bréant, directeur de recherche ayant rejoint la Mission Inserm Associations : "Les chercheurs ont appris à devenir des spécialistes dans leur domaine, tout en utilisant tous les jours une expertise beaucoup plus large, celle de savoir réfléchir comme un scientifique. Cette expertise qui est bien au-delà des disciplines de recherche sera un de leurs plus précieux atouts pour les associations."

Un dialogue riche entre l’Inserm et les associations

Depuis plusieurs années, l’Inserm s’est ouvert au dialogue et au partenariat avec les associations de malades. Cette proximité permet de bien comprendre leurs attentes et leurs besoins vis-à-vis de la recherche, notamment en matière d’information, de connaissance du milieu, et de repères dans l’actualité scientifique. Avec internet, les associations de malades sont devenues au fil du temps des médiateurs de la recherche vers les malades et leurs familles.

Les chercheurs retraités acteurs d’une nouvelle médiation

C’est sur ce socle de relations que le départ de nombreux chercheurs à la retraite est apparu comme une opportunité à explorer. Ces scientifiques sont porteurs d’une expertise plurielle qui au-delà de leurs connaissances et de leur culture scientifique, se caractérise par une connaissance du milieu de la recherche et de ses modes de fonctionnement, et enfin par une expérience de décryptage et de lecture critique de la recherche au quotidien. Les besoins exprimés par les associations, sont la traduction d’articles scientifiques en anglais, la veille scientifique de la recherche, les conseils rédactionnels, l'organisation de réunions ou de colloques, jusqu'à l'accompagnement au montage de projets.

Un site web de mise en contact et une animation

Le réseau ScienSAs’ s’appuie sur un site web, dont l’objectif est de permettre aux associations et aux chercheurs d’identifier et de rechercher de manière réciproque dans deux annuaires, un annuaire associations et un annuaire chercheurs, les spécialités des uns et des autres et les besoins exprimés. Il appartient ensuite à chacun, de manière volontaire, de communiquer par mail pour établir le lien, et envisager ensemble les collaborations. Un comité d’animation composé de chercheurs à la retraite ou proches de l’être accompagne les chercheurs ScienSAs' et les conseille dans leur démarche de prise de contact avec les associations. Une formation à la médiation scientifique sera organisée à l' intention de tous les chercheurs inscrits.

Des activités autonomes

L’originalité de ScienSAs' tient au fait que l’Inserm apporte son soutien à la démarche de mise en relation, et apporte la garantie que les chercheurs sont des anciens chercheurs de l’Inserm ou d’un autre institut de recherche académique et que les associations de malades sont connues et en lien avec l’Inserm. Les Associations de malades et les chercheurs seniors définissent eux-mêmes et ensemble l’objet et les modalités pratiques de leur coopération. Les activités initiées entre les chercheurs retraités et les Associations de malades ont vocation à se développer de manière autonome.

L’initiative a été lancée officiellement le 23 mars dernier en présence des premiers chercheurs volontaires désormais à la retraite, des associations de malades et du président directeur général délégué de l’Inserm, Thierry Damerval.


Publié le Lundi 2 Avril 2012 dans la rubrique Retraite | Lu 1413 fois