Sommaire
Senior Actu

Satisfaction sexuelle : deux tiers des Français sont épanouis

Alors que le laboratoire Mylan vient de sortir Sildénafil Mylan, un générique du Viagra, il publie les résultats de son enquête IFOP (juin 2013) menée auprès d’hommes et de femmes âgés de plus de 18 ans, et qui explore les déterminants de la satisfaction sexuelle et du plaisir à travers les âges. Résultat ? Plus des deux-tiers, 68% sont épanouis.


La bonne entente sexuelle l’emporte sur la performance

L’enquête révèle que la satisfaction sexuelle est forte en France avec 68%.
 
Le bien-être sexuel persiste jusqu’à 65 ans puis décline jusqu’à 57%.
 
En France, pour 85% des hommes comme des femmes, le plaisir sexuel dépend d’une bonne entente entre les partenaires, tandis que 73% donnent la priorité au désir par rapport à la performance sexuelle (capacité à avoir une érection 9% et durée du rapport 7%).
 
45 ans, un âge charnière ?

Pour 49% des Français, l’âge est considéré comme un facteur impactant sur le plaisir. 45 ans semble être un tournant puisque 85% des sondés pensent que l’on ressent le plus de plaisir avant 45 ans.
 
A travers tous les groupes d’âges, l’émergence des problèmes sexuels est souvent corrélée avec d’autres troubles. En effet, 60% des Français ont déjà ressenti une absence de désir, 59% une difficulté à ressentir un orgasme, 38% un trouble de l’éjaculation et 47% un trouble de l’érection.
 
Plus particulièrement sur ce dernier problème, l’étude montre –sans trop de surprise- une augmentation considérable des troubles de l’érection avec l’âge... Ainsi, 68% des plus de 65 ans ont déjà connu une dysfonction érectile tandis que seulement 40% des 35-49 ans ont été concernés par ce problème.
 
Affronter les tracas sexuels par le dialogue

En cas de problèmes sexuels, la majorité des sondés en parlent d’abord avec leur partenaire (de 54 à 63% selon le problème évoqué), même lorsqu’il s’agit de dysfonction érectile (59%). Si la liberté de dialogue entre les partenaires est un signe de progrès, consulter son médecin généraliste ou un spécialiste reste une étape très importante pour comprendre les causes.
 
En effet, la fonction érectile peut être considérée comme un possible marqueur de santé générale puisqu’un certain nombre de maladies peuvent contribuer aux troubles sexuels chez l’homme. Diverses maladies cardiovasculaires peuvent altérer le système vasculaire et contribuer aux troubles de l’érection. Par ailleurs, ces troubles sont plus susceptibles d'affecter les hommes avec un diabète de type 2 et souffrant d’obésité. La dépression et les troubles neurologiques peuvent également avoir un impact significatif sur la vie sexuelle.


Publié le Mardi 9 Juillet 2013 dans la rubrique Bien-être | Lu 826 fois