Sommaire
Senior Actu

Santé : de fortes attentes de la part des Français dans le contexte des présidentielles 2012

Selon un récent sondage Opinion Way réalisé pour le compte du site Internet spécialisé en santé Doctissimo, près d’un tiers des Français déclarent avoir renoncé à des soins ou à des prises de rendez-vous au cours des trois derniers mois pour des raisons financières ou par manque de disponibilité du médecin.


Ainsi, selon cet intéressant sondage Opinion Way*, 28% des Français ont renoncé à des soins coûteux chez le dentiste, un quart à des médicaments non remboursés ou encore, 16% ont renoncé à acheter des lunettes de vue.

Par ailleurs, 26% ont renoncé à des prises de rendez-vous chez le médecin par manque de disponibilité du praticien.

Ce sont –sans trop de surprise- les plus « défavorisés » qui subissent le plus ces difficultés d’accès aux soins, notamment les personnes gagnant moins de 999 euros/mois (31% d’entre elles ont renoncé aux lunettes) et les CSP– (29% ont renoncé à acheter des médicaments non remboursés vs 18% pour les CSP+).

Les Français expriment aussi de fortes attentes vis-à-vis du prochain gouvernement, non seulement pour encadrer les dépassements d’honoraires (note moyenne de 8,4/10 sur une échelle de priorités notée de 1 à 10), mais aussi pour privilégier le remboursement des médicaments efficaces (8,3) et attribuer des moyens supplémentaires à l’hôpital public (8,2). Autre sujet majeur de préoccupation : la lutte contre les déserts médicaux (8,1)

Pour autant, les propositions des candidats à l’élection présidentielle ne semblent pas répondre à ces attentes. En effet, peu de Français estiment que les candidats prennent la santé suffisamment en compte dans le cadre de leur programme : celui qui répond le mieux à ces attentes (François Hollande) obtient un score de seulement 25%. Il est suivi par François Bayrou avec 19%, Jean-Luc Mélenchon 18%, Nicolas Sarkozy 16% et Marine Le Pen 11%.

Enfin les Français semblent accorder de l’importance à la position des candidats sur l’euthanasie : en effet pour 34% des répondants, cette position pourrait influer sur leur vote.

* Enquête réalisée dans le cadre d’un baromètre régulier OpinionWay-Doctissimo. Echantillon représentatif de la population française (méthode des quotas CSP et géographique) de 1006 individus de 18 ans et + interrogés par internet du 22 au 23 mars 2012.


Publié le Vendredi 13 Avril 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1351 fois