Sommaire
Senior Actu

Salon Bien-être et médecine douce : thérapeutique et médecine naturelle

Alors qu’aura lieu du 4 au 8 Février 2016 à Paris (Porte de Versailles), le 33ème Salon Bien-être, Médecine douce et Thalasso revenons plus en détails sur le programme de ces cinq jours dédiés au bien-être et à la santé au naturel. Cette année, les conférences font intervenir chaque midi un expert spécialiste d’une médecine naturelle avec un focus particulier sur l’homéopathie, l’hypnose, les huiles essentielles, la médecine chinoise traditionnelle et les médecines douces dans les hôpitaux. Détails.


Salon Bien-être et médecine douce : thérapeutique et médecine naturelle
Perdre du poids avec l’homéopathie
Comment perdre du poids suite à un traitement médical, à l’arrêt du tabac ou à cause de la ménopause ? Les facteurs de surpoids sont multiples, d’où l’intérêt de l’homéopathie et de ses traitements sur-mesure. Cette médecine douce repose sur la prescription de granules qui contiennent des dilutions très faibles de bourgeons, de fleurs, de racines, de feuilles ou encore de champignons. L’homéopathe s’intéresse à la façon dont les symptômes se manifestent chez le patient. Après une consultation approfondie, le médecin homéopathe définit un traitement adapté. Pour chaque cas, il existe une ordonnance homéopathique bien spécifique afin d’accompagner le travail de drainage et d’élimination, le déstockage des graisses, la diminution de l’anxiété qui pousse à manger, les envies de sucre, les ballonnements et la constipation…
 
Conférence le 4 février 2016 à 12h
Par Albert-Claude Quemoun, ancien chargé de cours à la faculté de médecine et de pharmacie à Paris, Président de l'Institut Homéopathique Scientifique à Paris, Docteur en Pharmacie, et diplômé de la Faculté des Sciences. Il est l’auteur de 30 livres à ce jour dont « Perdre du poids avec l’Homéopathie », paru aux Editions Leduc.
 
Prévenir la maladie d’Alzheimer grâce à la médecine chinoise traditionnelle
D’une manière générale, la médecine traditionnelle chinoise vise à permettre de vieillir dans de bonnes conditions et ainsi, d’éviter les pathologies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Vieille de quelques milliers d’années, la médecine traditionnelle chinoise est un système de pratiques concernant l’être humain et sa santé. Si cette médecine naturelle a comme objectif premier d’entretenir la santé et de prévenir les maladies, elle permet aussi de soigner la plupart des pathologies. Jean Pélissier explique en détail les fondements de cette hygiène de vie protectrice, avec ses piliers : le « bien manger », le « bien bouger », le « bien penser » et le « bien aimer ». En suivant ces grands principes, chacun devrait parvenir au terme de son existence en bonne santé.
 
Conférence le 5 février 2016 à 12h
Par Jean Pelissier, kinésithérapeute et praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise depuis plus de 30 ans. Passionné d’ethnomédecine, mais aussi enseignant et conférencier, il met aujourd’hui ce savoir ancestral à la portée de tous. Il est l’auteur de « Vieillir en bonne santé et prévenir Alzheimer avec la médecine traditionnelle chinoise » paru en 2015 chez Albin Michel.

Les médecines douces en cancérologie
Depuis des années et dans de nombreux pays, les différentes approches thérapeutiques conjuguent leurs connaissances afin d’accompagner les personnes atteintes de cancer dans un chemin de soulagement et de guérison. En France, 60% personnes atteintes du cancer font appel aux médecines douces. Homéopathie, sophrologie, hypnose ou encore acupuncture, accompagnent ainsi les malades pendant ou après les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et les interventions chirurgicales. Ces thérapies naturelles permettent aux patients de mieux supporter le traitement, de réduire considérablement les effets secondaires des rayons de radiothérapie et se remettre beaucoup plus vite des actes chirurgicaux.
 
Conférence le 6 février 2016 à 12h
Par Jean-François Cludy, médecin homéopathe, acupuncteur, enseignant de Qi Gong et de la diététique chinoise, auteur de « Voies et Vertus de la médecine chinoise », Editions Phare International.
 
Les huiles essentielles sont-elles dangereuses ?
L’aromathérapie fait partie intégrante de la phytothérapie. Extraites de plantes odorantes, d'arbres, d'écorces ou de feuilles, les huiles essentielles sont d'une richesse inestimable pour notre bien-être et notre santé. Ces huiles offres une puissance extraordinaire.  A tel point qu'il n'en faut qu'une infime quantité pour que ça marche. Elles possèdent une telle efficacité et une telle force qu'une seule goutte suffit... D’où la nécessité de connaissances bien spécifiques. Bien maîtrisées, les huiles essentielles peuvent s’avérer très efficaces mais peuvent également se révéler très dangereuses. A utiliser avec précautions et en toute connaissance de cause.
 
Conférence le 7 février 2016 à 12h
Par Danielle Roux, pharmacien et rédactrice en chef de La Phytothérapie Européenne, elle se consacre à la promotion d'une Phyto-Aromathérapie Moderne tirant parti des derniers acquis scientifiques dans le domaine des pathologies humaines et des actions des plantes. Son action se décline dans ses trois activités de prédilection : enseignement auprès des professionnels de santé, participation à des oeuvres de formation humanitaires et journalisme scientifique.

L’hypnose pour lutter contre les troubles du comportement et maigrir
De plus en plus utilisée en médecine, et en psychothérapie, l'hypnose semble efficace pour lutter contre la douleur, se libérer de certaines dépendances ou mauvaises habitudes (le tabac, le grignotage…), l'anxiété, les troubles de la sexualité et les phobies. Il existe deux écoles complémentaires. La première, traditionnelle est basée sur la suggestion. La personne face à l'hypnotiseur subit des injonctions verbales, visuelles et corporelles. Pratiquée jusqu'à Freud, cette technique part du postulat suivant : si l'on suggère à un patient de guérir, il peut guérir. La deuxième, l'hypnose Ericksonienne, sollicite la participation active du patient. Il s'agit plus d'un état de profonde relaxation, pendant lequel le patient va pouvoir s'exprimer librement. Le thérapeute utilise des métaphores, c'est-à-dire un langage symbolique, pour guider l'inconscient du sujet et l'amener à trouver lui-même les solutions à ses problèmes.
 
Conférence le 8 février 2016 à 12h
Par Jean-Jacques Garet, hypnotiseur depuis 25 ans, spécialisé dans l’hypnose de groupe pour l’amincissement et le sommeil. Il est l’hypnotiseur de la chaine MCS bien-être. Il est l’auteur « Mince avec l’hypnose « – éditions DHL – mai 2009, « Le grand livre de l’hypnose et de l’autohypnose » – éditions Leduc – avril 2015 et « L’autohypnose pour maigrir »- à paraitre en avril 2016 aux éditions Leduc.


Publié le Jeudi 14 Janvier 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 2096 fois