Sommaire
Senior Actu

Robotique : des interventions moins invasives pour les ablations mammaires

A l’occasion de l’IMCAS 2017, l’un des plus importants congrès mondiaux dédiés la chirurgie et la dermatologie esthétique, revenons sur les grandes avancées scientifiques et les grandes tendances de demain en compagnie des meilleurs experts internationaux. Le point sur la robotique et les simulateurs : des interventions minimales invasives déjà expérimentées dans le cas d’ablation mammaire avec le Dr. Benjamin Sarfait, chirurgien plasticien en France.


Robotique : des interventions moins invasives pour les ablations mammaires
De nos jours, la chirurgie robotique prend une place de plus en plus importante au bloc opératoire. Elle était initialement réservée à la chirurgie urologique, gynécologique et viscérale, mais aujourd’hui de nouvelles indications apparaissent.
 
En effet, grâce à 4 bras articulés que le chirurgien contrôle depuis une console et une vision haute définition en 3 dimensions, la dernière version du robot Da Vinci Xi permet certaines chirurgies jusqu’à ce jour impossible à réaliser de manière conventionnelle.
 
Parmi les fonctions les plus appréciées, le robot peut annuler le tremblement du chirurgien ou augmenter l’amplitude de ses mouvements pour des gestes de plus en plus précis. Ces derniers mois, une nouvelle technique mise au point par l’équipe de chirurgie plastique de Gustave Roussy permet d’utiliser le robot en chirurgie mammaire.
 
L’objectif est de proposer aux patientes nécessitant une ablation totale du sein une chirurgie moins traumatisante (en raison d’un cancer ou chez des patientes présentant une mutation génétique prédisposant au cancer du sein). En effet, en chirurgie conventionnelle, la cicatrice mesure entre 8 et 10 cm et se trouve sur la partie latérale ou sous le sein, laissant à la patiente une marque définitive lui rappelant chaque jour la chirurgie mutilante qu’elle a subie.
 
A l’aide du robot, la cicatrice ne mesure plus que 3 à 4 cm, et est dissimulée sous le bras, permettant ainsi de laisser le sein vierge de toutes cicatrices. La reconstruction du sein par prothèse est réalisée immédiatement pendant la même intervention. Lorsque la patiente se tient debout les bras le long du corps, aucune cicatrice n’est visible. A ce jour, une vingtaine de patientes ont déjà bénéficié de cette technique et les résultats sont très prometteurs.


Publié le Mardi 31 Janvier 2017 dans la rubrique Santé | Lu 1786 fois