Sommaire
Senior Actu

Robert Redeker : et si la vieillesse était l'avenir et le salut du monde ?

Les éditions du Rocher vont publier à la rentrée prochaine (le 1er octobre, Journée Mondiale des Personnes Âgées) le dernier ouvrage du philosophe Robert Redeker intitulé Bienheureuse vieillesse. Un ouvrage au ton incisif qui réhabilite la vieillesse pour l’assumer et la vivre.


Robert Redeker : et si la vieillesse était l'avenir et le salut du monde ?
Vieillir est encore la meilleure manière de ne pas mourir… Pour autant dans notre société où le jeunisme est roi, vieillir renvoie systématiquement une image dégradante de l’Homme…

Vous prenez de l’âge ? Réjouissez-vous ! « Vous abordez les rives d’une grande et belle aventure. Celle d’une humanité vraie. Bienheureuse est la vieillesse ! » indique le philosophe Robert Redeker.
 
Prenant à contrepied bien des idées reçues, le penseur (61 ans) remet à l’honneur –et en pleine lumière– ce moment de la vie qui suscite de nos jours tant de craintes et de refoulements.

Quel peut être, dans ces conditions, l’avenir de la vieillesse ? Faut-il singer, dans son apparence physique, ses vêtements ou ses choix de vie, le jeunisme ambiant pour rester vivant ?

« Il faut savoir accepter la vieillesse pour l’assumer et la vivre », répond Redeker dans cet ouvrage qui paraitra le jour de la Journée Mondiale des Personnes Âgées !
 
Bien comprise, la vieillesse est résistance non d’un passé mort et idéalisé mais de la vie qui vient du fond des temps. Elle assure le maintien dans l’être des racines que la société travaille à détruire, dont elle ne veut plus entendre parler. Il faut sauver la vieillesse de l’élimination : car sans elle, c’est notre civilisation qui risque de s’éteindre.

Et si la vieillesse était l’avenir et le salut du monde ?
 
Agrégé de philosophie, Robert Redeker est né en 1954 dans les montagnes de l’Ariège. Il est l’auteur de plusieurs livres et collabore à de nombreuses revues et journaux.


Publié le Jeudi 23 Juillet 2015 dans la rubrique Culture | Lu 1793 fois