Sommaire
Senior Actu

Retraités, les nouveaux pauvres ? une soirée Arte le mardi 31 mai 2011 consacrée à la retraite en Europe

La chaîne franco-allemande Arte propose mardi soir, 31 mai 2011, « Retraités, les nouveaux pauvres ? », une grande soirée consacrée à la retraite en Europe. Au programme, deux documentaires de la ZDF : Travailler jusqu’à la tombe et La retraite volée. État des lieux en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne.


Travailler jusque dans la tombe de Karl Alexander Weck pour ZDF (20h40)

En France comme en Allemagne, le contrat intergénérationnel et le système de répartition sont remis en cause.

L'Allemagne est l'un des premiers pays d'Europe à avoir réformé son régime de retraite public. La retraite à 67 ans au lieu de 65 ans est ni plus ni moins une baisse déguisée du niveau des prestations de retraite.

En France, l'âge légal de départ qui était de 60 ans est passé à l'automne dernier à 62 ans, malgré une importante mobilisation populaire.

Des deux côtés du Rhin, les exemples de retraités qui ont travaillé toute leur vie pour toucher des pensions de misère ne manquent pas. Ainsi Frank à Berlin, qui vient se ravitailler en produits de base auprès de la banque alimentaire d'une association caritative. Ou l'ancienne puéricultrice Edeltraud qui collecte des bouteilles jetées à la poubelle pour récupérer l'argent des consignes dans une épicerie.

À Paris, Geneviève, veuve de 78 ans, est contrainte de faire des petits boulots de gardienne et de ménage pour survivre - les femmes étant souvent dans une situation encore plus désespérée que les hommes. En écho à ces tranches de vie dramatiques, un commissaire européen, une experte auprès de l'OCDE et un responsable syndical de Force ouvrière font part de leurs inquiétudes.

La retraité volée de Stefan Richts pour ZDF (21h35)

Le système des retraites outre-Manche est considéré comme l'un des plus injustes et des plus compliqués du monde. En 2009, le ministère britannique du Travail et des Retraites a publié des chiffres alarmants : environ un quart des 12 millions de retraités que compte la Grande-Bretagne vivent à la limite ou en dessous du seuil de pauvreté...

Depuis les années 1960, les retraites britanniques reposent sur trois piliers, le principal étant la retraite de base payée par l'État, à laquelle les salariés cotisent à hauteur de 11,5 % de leurs revenus bruts. Trente ans de cotisation donnent droit à cette retraite d'État, actuellement fixée à 97 livres par semaine, soit environ 114 euros.

Dans les années 1980, Margaret Thatcher a décidé d'encourager la prévoyance vieillesse privée en insistant sur deux autres dispositifs : la retraite d'entreprise et l'épargne retraite privée. De nombreux salariés ont alors investi dans des fonds de placement, en prévision de leurs vieux jours.

Mais la crise financière mondiale est venue infliger de lourdes pertes à nombre de fonds de pensions privés... Des retraités aux abois, des experts, des syndicalistes et des représentants du parti travailliste témoignent.

Comme toujours pour ce genre de programme sur Arte, ces trois reportages seront rediffusés ultérieurement.


Publié le Lundi 30 Mai 2011 dans la rubrique Retraite | Lu 3043 fois