Sommaire
Senior Actu

Retraites : des réformes s'imposent pour assurer la durabilité et un revenu adéquat, estime l’Union européenne

L'Union européenne et ses États membres doivent faire en sorte que les régimes de pension puissent offrir durablement, en dépit de la crise économique, un revenu suffisant à un nombre croissant de personnes à la retraite en Europe, souligne la commission de l'emploi dans une résolution adoptée cette semaine. La portabilité des pensions doit également être abordée, de même que les inégalités rencontrées par les femmes et les travailleurs âgés, estiment les députés.


« À l'heure actuelle, on dénombre quatre personnes actives pour une personne de plus de 65 ans, alors qu'en 2060, on en comptera seulement deux », indique un Livre vert de la Commission européenne auquel répond la résolution de la commission de l'emploi.

« Bien que les États membres aient l'initiative, une coordination au niveau européen s'avère importante pour certains aspects. Le vieillissement de la population a un impact important, étant donné que tous les États membres n'ont pas mis de l'argent de côté pour leurs pensions. Ce qui pourrait conduire à des dépenses énormes susceptibles d'avoir des conséquences pour la stabilité et la croissance. L'autorité de supervision doit surveiller les systèmes de retraite et certains États membres doivent être encouragés à prévoir un système de retraite sûr et adéquat », a commenté à cette occasion Ria Oomen-Ruijten (PPE, NL), qui a rédigé la résolution.

Pressions économiques

La responsabilité des pensions incombe aux États membres, qui sont en train de réévaluer ou de réformer leurs régimes à la lumière de la situation économique actuelle et du vieillissement de leur population. Les députés invitent les pays de l'UE à maintenir « des systèmes de retraite stables, fiables et durables », ainsi que des niveaux adéquats d'allocation de retraite pour lutter contre la pauvreté au cours de la vieillesse. Une consultation appropriée devrait avoir lieu avant d'apporter des modifications, ajoutent-ils.

Portabilité des pensions

Les Européens travaillent généralement pour plusieurs employeurs au cours de leur carrière et un certain nombre d'entre eux travaillent par périodes dans différents pays européens. Les députés souhaitent que l'UE et les États membres suppriment les obstacles compromettant la mobilité et s'attèlent à la transférabilité des pensions au sein et entre États membres. Par exemple, ils soulignent que les régimes de retraite ne devraient pas exiger des périodes de cotisation prolongées pour valider les droits.

Travailleurs âgés

Les députés constatent qu'il existe un écart important entre l'âge légal de la retraite (qui est à l'étude dans certains pays) et l'âge réel auquel de nombreuses personnes arrêtent de travailler. Les travailleurs plus âgés devraient bénéficier de lieux et de conditions de travail plus adaptés, ainsi que d'une protection renforcée contre le licenciement, soulignent-ils.

Inégalité des sexes

Les inégalités sur le marché du travail se traduisent par une baisse des pensions pour les femmes qui font face à un risque élevé de pauvreté au cours de la vieillesse. En moyenne, les femmes sont moins payées que les hommes pour un travail équivalent. Elles sont également davantage susceptibles de travailler à temps partiel et d'interrompre leur carrière plus longtemps pour s'occuper de leur famille. Les députés invitent la Commission et les États membres à remédier aux inégalités et à tenir compte de ces facteurs pour les prestations de retraite…

La résolution, approuvée en commission par 40 voix pour, 6 voix contre et 1 abstention, doit être soumise à un vote en plénière en février.


Publié le Jeudi 3 Février 2011 dans la rubrique Retraite | Lu 2025 fois