Sommaire
Senior Actu

Retraite : de l’île de la Réunion à Bangkok

Jacques*, 59 ans, a passé l’essentiel de sa vie à la Réunion. Tombé amoureux de la Thaïlande il y a quelques années, il y vient désormais presque tous les mois pour « fuir tout le négatif ». Ce qui l’a amené à acquérir un (grand) pied-à-terre à Bangkok, la capitale de ce pays d’Asie du sud-est.


Retraite : de l’île de la Réunion à Bangkok
A la Réunion, je vois les choses se détériorer. A Bangkok, je ne me prends jamais la tête
Détendu. C’est ainsi qu’apparaît Jacques, de passage à Bangkok pour une semaine, comme il le fait régulièrement…

« Ici, il fait bon vivre. On ne se sent jamais agressé –dans tous les sens du terme. Il faut dire la vérité : à la Réunion, je vois les choses se détériorer. La société déprime, le travail n’épanouit plus, les valeurs comme le respect se perdent, la courtoisie s’évapore … ». Et la Réunion, il la connaît bien, pour y avoir vécu près de quarante ans et géré plusieurs commerces.

C’est d’abord en vacances qu’il découvre l’Asie du sud-est, mais par la suite, il y voit des opportunités d’affaires et finit par ouvrir un commerce à Kuala Lumpur (Malaisie). Ses voyages en Asie sont de plus en plus fréquents ; il vient souvent à Bangkok, ville qu’il adore…

« Pour moi, Bangkok est le mix idéal : détente, loisirs, shopping et affaires. On peut tout y faire. Les restaurants sont excellents, avec une gastronomie à tous les prix et à tous les moments de la journée. Les magasins sont ouverts 7 jours sur 7, certains même 24h/24... et les îles tropicales ne sont qu’à une heure d’avion ! Avec en plus, un gain important sur le pouvoir d’achat. Cette qualité de vie est impensable en Europe. A Bangkok, je ne me prends jamais la tête ».

Le marché immobilier à Bangkok est attractif

Même s’il refuse de parler de retraite en Thaïlande (« je ne me vois pas du tout à la retraite »), ni d’installation à plein temps (« j’aime bouger, j’ai besoin de voyager »), Jacques entretient avec la ce pays un rapport de plus en plus étroit.

Ce qui l’a amené à y louer un appartement dans un premier temps, puis à en acheter un. « Malgré sa grande superficie, je le considère quand même comme un pied-à-terre ! ».

En effet, pour 270.000 euros, il a pu acquérir un bel appartement 3 pièces de 90 m², moderne et très bien situé, en plein cœur de Bangkok, dans une résidence avec piscine à débordement et une salle de sport avec vue panoramique sur le quartier d'affaires d’Asoke. « On se croirait presque à Manhattan… Pour ce prix là, dans le centre de Paris, j’aurais eu un petit 2 pièces dans un immeuble sans aucune prestation ».

Pour Julien Guillé qui travaille dans une agence immobilière, Company Vauban, qui a conseillé Jacques sur cet investissement, c'est une valeur sure : « L'appartement répond parfaitement à ses attentes personnelles en terme de standing, d'agencement et d'emplacement et offre de belles prestations par ailleurs. Facile à louer ; facile à vendre ».

Jacques, lui aussi, est convaincu d'avoir réalisé un bel investissement car il mise sur l'avenir: « Bangkok est un hub commercial et aéroportuaire majeur en Asie, on grimpe facilement dans un avion pour aller à Hong Kong, Singapour, Shanghai ou Séoul. D'ici, on rayonne dans toute l'Asie. Par ailleurs, Bangkok est très peu chère par rapport à toutes ces villes et la qualité de vie y est bien meilleure... Le choix est vite fait. »

Et Julien Guillé d’ajouter : « beaucoup de familles d'expatriés n'hésitent plus à s'installer à Bangkok pour profiter d'écoles internationales d'excellente qualité et d'un coût de la vie très inférieur par rapport aux méga-centres urbains asiatiques. Avec ses infrastructures modernes et un panel d'activités de loisirs très large, Bangkok est une des capitales qui suscitera le plus d'intérêt dans un avenir proche. »

Un peuple ouvert aux résidents étrangers

Alors que les îles tropicales lointaines font rêver les futurs retraités de métropole, Jacques sait bien à quel point il est important de pouvoir s'en évader. Une île reste une île et -grandes ou petites- La Réunion, Madagascar, l'ile Maurice et les Seychelles n'offrent finalement qu'un panel réduit de décors et d'activités…

De son côté, la Thaïlande a tant à offrir… « La Thaïlande est source de beauté et d’apaisement. Et son dynamisme économique ne nuit pas à son authenticité ». Elle ouvre par ailleurs les bras à tous ceux qui souhaitent découvrir ses richesses… « Un point important, c’est l’absence totale d’insécurité, avec un peuple très ouvert sur les étrangers… ». Sans oublier un autre point crucial : « La qualité des soins… avec plusieurs hôpitaux internationaux qui sont à la pointe de la médecine moderne ».

Avec deux vols directs par semaine, la Réunion et Bangkok sont par ailleurs bien connectés. « C’est 8 heures d’avion et on trouve des allers-retours à partir de 500 euros. C’est facile de venir ici ». Jusqu’ici desservie par Air Madagascar, la capitale thaïlandaise l’est désormais par la compagnie Air Austral depuis le 2 avril 2011, assurant des correspondances vers 35 destinations en Asie, partenariat avec Thaï Airways. « Ca va être beaucoup plus facile de voyager en Asie et Bangkok confirme ainsi sa condition de hub ».

Et il n’y a pas que Bangkok ! « Entre Bangkok et les stations balnéaires aux styles très différents que sont Pattaya, Hua Hin, les îles… tous les styles de vie sont possibles. »

*Par soucis d’anonymat, le prénom de la personne interviewée a été modifié.

Pour en savoir plus sur la retraite en Thaïlande, visitez www.retraite-en-thailande.com


Publié le Mercredi 6 Avril 2011 dans la rubrique Société | Lu 4395 fois