Sommaire
Senior Actu

Relever le défi de la longévité : les inscriptions pour le 6ème Forum Scientifique Unesco Paris Match sont ouvertes

Les 28 et 29 Novembre 2009, autour du 6ème Forum Scientifique UNESCO Paris Match sur les avancées de la recherche, le site internet LongeviTV organisera le premier week-end des Etats Généraux du bien vieillir. L’évènement est en accès libre mais nécessite cependant de s’inscrire… à partir d’aujourd’hui.


Pour sa 6ème édition, le forum scientifique Unesco Paris Match sera consacré à : « Arthroses, Arthrite, Ostéoporose : les dernières avancées pour rester actifs ». Et les organisateurs de rappeler que les maladies articulaires représentent à elles seules la moitié des pathologies chroniques des plus de 55 ans.

En parallèle du forum, la chaîne Longevitv.com organisera les premiers « Etats généraux du bien vieillir » avec sept tables rondes de deux heures chacune faisant le point sur l’ensemble des domaines clés lies à la longévité.

Des conférences pour tous. Ces événements se dérouleront le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 9h à 17h. Toutes les conférences seront en accès libre et se répartiront dans trois amphithéâtres de l’Unesco, d’une capacité de 350 à 1350 places.

Un village de la longévité ouvert. En plus d’assister aux tables rondes et d’interroger les experts, le public pourra également profiter d’un village de la longévité aménagé pour l’occasion dans les locaux de l’Unesco avec une douzaine de stands et kiosques différents. Y seront présentées des innovations technologiques et médicales en matière de nutrition, de vision, de cosmétiques ou de cardiologie ainsi que des dépistages gratuits et rencontres avec des spécialistes.

Des personnalités et patients pour témoigner. Soucieux d’apporter une expertise médicale mais aussi des témoignages et conseils pratiques, les huit tables rondes du forum scientifique et des Etats généraux accorderont également une large place aux patients, personnalités ou experts de la société civile. Seront entre autres présents le chef cuisinier étoilé Michel Guérard, la psychologue Marie de Hennezel, le chanteur Gilbert Montagné, le recordman d’apnée Stéphane Misfud, le philosophe Luc Ferry ou encore Simone Weil.

Pour s'inscrire

Entrée gratuite sur inscription à partir du 20 octobre 2009

- par téléphone au 01 45 68 05 16
- par courriel evenements@unesco.org

Entretien avec le docteur François Sarkozy et François de la Brosse, créateurs du site Longetitv.com et organisateurs des Etats généraux du Bien vieillir à l’Unesco

D’où est née l’idée des Etats Généraux du Bien Vieillir ?
François de la Brosse : Longevitv avait été l’année dernière partenaire du forum Unesco-Paris Match consacré à la longévité. Nous avions notamment assuré la retransmission en direct de la conférence. Le succès de cette rencontre nous avait impressionné. Le grand amphi’ de l’Unesco était bondé et l’est resté durant les trois heures de conférence. Plus de 602.000 visiteurs uniques (source Nielsen) se sont connectés sur notre site rien qu’en septembre pour voir ou revoir l’événement. Cet engouement nous a donné envie de prolonger le temps de cette rencontre cette année en montant les premiers états généraux du bien vieillir sur un week-end entier.

François Sarkozy : Nous avions aussi la volonté d’apporter une vision d’ensemble qui fait souvent défaut dans l’approche du bien vieillir. Vivre longtemps, c’est s’inscrire dans un cercle vertueux où l’on fait attention à son apparence, où l’on dépiste des maladies, où l’on rit, où l’on entretient ses neurones comme sa condition physique,... Il s’agit d’une approche profondément holistique. Or aujourd’hui, les informations sont très morcelées sur le sujet. Vous trouvez ici des conseils pratiques dans la presse féminine, là des échos de découvertes médicales majeures,… Mais comment faire le lien entre ces différentes données, surtout comment en tirer profit pour bâtir un cadre utile pour sa vie quotidienne et son devenir? C’est notre objectif en traitant de thèmes très varies mais aussi en invitant à la fois des experts médicaux et des chefs cuisiniers, des coachs sportifs ou des philosophes…

Justement, comment avez-vous élaboré les différents plateaux d’experts ?
François Sarkozy : Depuis le forum scientifique de l’année dernière, la longévité est devenue un sujet de plus en plus présent dans les medias. Cela montre qu’une vrai prise de conscience est en train de se faire jour sur la nécessaire gestion de son capital-vie. Mais les conseils et les prise en charge proposes ne sont pas toujours de qualité. L’anti-âge charrie son lot de charlatans ou de pilules de jouvence discutables. L’expertise médicale est aujourd’hui essentielle pour faire le tri et elle doit être accessible au plus grand nombre.

C’est pourquoi nous nous sommes entourés des meilleurs spécialistes dans les différents domaines et que chacune de nos tables rondes est placée sous l’autorité d’un coordinateur scientifique qui fait autorité dans son domaine. Les professeurs ou chirurgiens qui assurent les coordinations des conférences se sont d’ailleurs tous largement impliqués dans le projet, malgré des emplois du temps très charges. Cela montre bien que l’approche à la fois scientifique et holistique de ces Etats généraux est déterminante pour eux aussi.

François de la Brosse : L’expertise que nous proposons vient aussi de nos partenaires industriels –laboratoires pharmaceutiques, assureurs ou entreprises de télécommunications– qui nous accompagnent durant tout le week-end et présenteront leurs dernières innovations au sein du « village » des Etats généraux. Comme le disait François, la longévité suppose une prise en charge d’ordre holistique qui se joue en terme d’avancées médicales mais aussi de prise en charge au quotidien. Les travaux d’un groupe comme Nestlé autour de la santé, d’Orange qui développe des outils technologiques pour améliorer l’hospitalisation à domicile ou d’HSBC avec des offres d’assurance adaptées aux seniors vont dans ce sens.

Par rapport au forum scientifique de l’année, les Etats généraux intègrent de nouvelles thématiques -centrées notamment autour de le rôle du psychisme ou de l’activité dans le bien vieillir. En quoi cela est-il important ?
François Sarkozy : L’engouement récent pour l’anti-âge a pu laisser croire que rester jeune est une affaire de « gens riches » et de soins coûteux. Ce n’est pas vrai. C’est d’abord une question d’état d’esprit. Il s’agit d’aller de l’avant, et d’y aller avec des habitudes de prévention et de dépistage simples au quotidien. Chacun doit trouver son équilibre dans cette gestion de capital-vie afin de faire attention tout en se faisant plaisir. La prévention n’est pas une médecine de privation, mais de modération.

Ceux qui assisterons aux conseils du chef Michel Guérard en matière de diététique verront bien que ce n’est ni cher, ni compliqué de se faire plaisir en se faisant du bien.

François de la Brosse : C’est d’autant plus important que cet état d’esprit ouvert et curieux, il vaut que l’on ait 80 ans, 60 ans, 40 ou même 30. Ces Etats généraux ne sont pas destines aux seuls seniors, mais à tous ceux qui veulent s’occuper d’eux et intégrer les bonnes pratiques pour cela.

Comment comptez-vous pérenniser l’événement au-delà du week-end du 28 et 29 novembre ?
François de la Brosse : Longevitv diffusera l’ensemble des conférences en vidéo à la demande pour ceux qui ne pourront être présents ou se déplacer à Paris. Ces contenus resteront d’ailleurs accessibles sur notre chaine toute l’année. Et nous espérons bien pouvoir développer plus encore l’événement en 2010.

François Sarkozy : L’un de nos souhaits serait d’ailleurs d’ouvrir notre rendez-vous à l’international –où beaucoup de recherches et d’initiatives se prennent. Cette année, nous aurons des témoignages de plusieurs grands spécialistes étrangers. Mais en 2010, l’aspect international pourra être enrichi.


Publié le Mardi 20 Octobre 2009 dans la rubrique Santé | Lu 3446 fois